Agence KINIC
15 Rue d’Alsace
63110 Beaumont

Sponsoring

Sponsoring sportif

Sponsoring sportif : sur quel sport miser en 2021 ?

Sponsoring, Stratégie marketing

Chaque année, le sponsoring sportif représente un enjeu économique majeur. Cependant, la crise sanitaire liée au covid-19 a bouleversé ce domaine depuis 2020 et jusqu’à maintenant. En effet, les entreprises sponsors rencontrent, elles aussi des problèmes financiers qui peuvent les empêcher de soutenir financièrement leurs sportifs. Malgré de tels changements, le sponsoring sportif demeure un vecteur important pour améliorer la visibilité et l’image d’une entreprise. Il convient seulement de miser sur le bon sport.

Comment choisir le type de sport à sponsoriser ?

La Coupe du monde de football, la NBA et les Jeux olympiques sont les principaux événements sportifs qui attirent le plus de sponsors. D’autres grands événements s’ajoutent à la liste, mais en ces temps de crise sanitaire, certains d’entre eux ont été reportés ou décalés.

Pour vous aider à choisir le sport à sponsoriser, il est préconisé de connaître le calendrier sportif de 2021. En effet, il convient de miser sur des événements sportifs qui auront vraiment lieu. Ainsi, vous ne risquerez pas de perdre de l’argent en misant sur des compétitions qui seront annulées.

Les événements sportifs confirmés pour 2021

  • 23 mai — 6 juin : Roland-Garros (tournoi de tennis). L’année dernière, il a été reporté en septembre 2020. À ce sujet, Rafael Nadal est le champion en titre du tournoi (13 fois).
  • 11 juin : cette date marque le coup d’envoi de l’Euro de foot après une attente d’un an. Il est possible que l’UEFA restreigne le nombre de pays organisateurs selon l’évolution de la situation sanitaire.
  • 12 juin — 12 juillet : la Copa America (Coupe d’Amérique) qui se déroulera en Colombie.
  • 26 juin — 18 juillet : Tour de France (cyclisme), dont le départ se fera à Brest.
  • 28 juin — 11 juillet : tournoi de Wimbledon (tournoi de tennis).
  • 23 juillet : ouverture des Jeux Olympiques d’été de Tokyo.
  • 8 août : clôture des JO de Tokyo.
  • 30 août — 12 septembre : l’US Open (tournoi de tennis).
  • 18 septembre — 16 octobre : Coupe du monde de rugby féminin en Nouvelle-Zélande.
  • 24 septembre — 26 septembre : Ryder Cup (golf) à Whistling Straits (Wisconsin).

Les différentes sortes sponsoring

Dans le contexte actuel, il est conseillé de bien définir votre stratégie marketing et de faire le bon choix sur le type de sponsoring à accorder à un club ou à un athlète. En fonction du sport choisi, de votre budget et de vos besoins, vous pourrez choisir entre quatre types de sponsoring. 

Le premier n’est autre que le sponsoring financier. À ce sujet, le sponsor octroie certaines sommes pour contribuer au développement du sponsorisé. Le sponsoring financier peut prendre la forme de subventions ou de dons.

On distingue aussi le sponsoring en nature où l’on offre au sponsorisé des services, des marchandises ou du matériel.

Le sponsoring peut être également de type technologique. Dans ce cas, le sponsor fait profiter au sponsorisé de son expertise et son savoir-faire technologiques.

On note aussi le sponsoring de compétences au cours duquel le sponsor propose les compétences salariales de sa société pour contribuer au développement du club sportif ou du sportif. 


 

NSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWLETTER

Read more
sponsoriser un club

Comment sponsoriser un club sans budget ?

Sponsoring, Sport Business

Vous avez été approché par un club de sport pour financer ses activités sportives ? Ou voulez-vous juste sponsoriser une équipe en particulier afin de booster la popularité de votre marque ? Alors, vous avez raison de le faire. En effet, le sponsoring est un moyen efficace pour se faire de la publicité facilement et pour gagner en visibilité. Mais que faut-il faire pour sponsoriser un club sans budget ?

Quel type de contribution pouvez-vous verser au club ?

Sponsoriser une association sportive, quelles que soient ses activités, c’est participer au financement de la structure. En contrepartie de votre investissement, votre marque sera reconnue comme étant un sponsor et gagnera facilement en notoriété. Pour un club de sport, amateur ou professionnel, cet acte est d’une importance capitale, car l’investissement des sponsors compte environ à hauteur de 50 % de leur revenu mensuel.

Si vous voulez sponsoriser un club de sport, mais que vous n’avez pas le budget nécessaire pour le faire, il existe d’autres manières de vous y prendre. En effet, le sponsoring peut se faire de plusieurs façons. Selon les possibilités de votre entreprise, vous pouvez verser une certaine somme d’argent, mais aussi mettre à disposition de l’association des moyens techniques pour les aider ou prendre en charge des biens et des services pour le compte du club.

Comment trouver des clubs de sport à sponsoriser ?

D’habitude, trouver un club de sport à financer n’est pas quelque chose de difficile. En effet, des centaines d’associations de sport confondues, amateurs ou professionnelles sont constamment à la recherche de marques ou d’entreprises (PME ou grandes entreprises) pour financer leur activité. Il vous suffit de faire le tour des clubs sportifs de votre ville ou de votre préfecture pour rassembler leurs demandes de sponsoring et de choisir celui qui vous convient par la suite.

Toutefois, si vous voulez retrouver un club en particulier avec lequel vous atteindrez vos objectifs, il existe des moyens pour le faire. Mais avant tout, vous ne devez pas visiter les clubs au hasard. En effet, il est tout d’abord important de réaliser une étude des profils potentiels. Pour cela, posez-vous les bonnes questions du genre : est-ce qu’il s’agit d’un club amateur ou professionnel ? Est-il destiné aux hommes ou aux femmes ? Aux jeunes ou aux adultes ? Quel genre d’activité pratique-t-il ? Combien de personnes cette association représente-t-elle au total ? Une fois que vous aurez trouvé des réponses à ces questions, il sera plus facile de trouver le club ou l’association sportive qui vous convient.

Comment contractualiser avec le club ?

La dernière étape après avoir retrouvé l’association sportive qui vous correspond, c’est de finaliser le partenariat. Et qui dit finalisation du partenariat, dit signature de contrat. Mais pour ce faire, les deux parties doivent négocier des conditions de contractualisation et se mettre d’accord sur les exigences de l’un comme de l’autre. Le club en question peut soumettre au sponsor ses différents besoins et ce dernier peut proposer des solutions qui convient à tout le monde et vice-versa. Lorsque tout est clair, il ne reste plus qu’à signer le contrat et commencer le sponsoring.


 

NSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWLETTER

Read more
sponsoring sportif et covid-19

Comment la covid-19 a transformé le sponsoring sportif ?

Covid-19, Gestion de club, Sponsoring

La COVID-19 a eu un impact conséquent sur le marché économique mondial. Presque tous les secteurs sont concernés, y compris le monde sportif et le sponsoring. Entre janvier et mars 2020, on note une baisse de 35 % des contrats de sponsoring. Aujourd’hui, l’impact de cette pandémie est toujours d’actualité et cela concerne autant les sportifs professionnels que les amateurs.

COVID-19 : sponsoring sportif en baisse

La COVID-19 marque l’arrêt de nombreux événements nationaux et internationaux. Dans le monde du sport, la pandémie est à l’origine de l’arrêt ou du report de nombreuses compétitions : 

  • Tennis (l’Open d’Australie)
  • Tour de la Communauté de Valence (Cyclisme)
  • Formule 1
  • Les coupes d’Europe de rugby
  • Ski (championnat du monde)
  • Jeux Olympiques de Tokyo

Certaines des compétitions reportées n’ont pas encore eu de confirmation en ce qui concerne leur reprise. La pandémie a également impacté le marché du sponsoring sportif qui présente une baisse non négligeable. 

De nombreuses marques de vêtements et de chaussures sportifs (Nike, Adidas…) ont diminué jusqu’à 50 % leurs contrats de sponsor. En effet, l’industrie du textile connaît un certain déclin en raison de la crise économique liée à la COVID-19. Les marques de mode sont également nombreuses à suivre cette voie. Certaines entreprises estiment même que cet outil de marketing n’est pas très avantageux en ces temps de crise sanitaire.

Il est bien de préciser que le marché du sponsoring sportif est différent d’un continent à un autre. L’Europe est en tête de liste, car elle regroupe un nombre important de clubs sportifs rentables et mondialement connus. Viennent ensuite l’Amérique du Nord et l’Asie. Quoi qu’il en soit, les clubs et les sportifs sont de plus en plus nombreux à exiger des frais de droits.

Comment remédier aux impacts de la crise sanitaire sur le sponsoring sportif ?

Il en va sans dire que le soutien des entreprises est d’une aide précieuse pour les sportifs et les clubs. Grâce à leur soutien, ces derniers ont la possibilité d’exister, de grandir et d’accomplir de nombreux exploits.

Même si l’arrivée de la crise sanitaire liée à la COVID-19 a chamboulé les choses, les sportifs tentent de trouver une entente avec les sponsors. Ainsi, certains sportifs proposent différentes initiatives pour mettre en avant leur sponsor et faire connaître leurs produits. C’est par exemple le cas des sportifs qui organisent des Lives sur les réseaux sociaux tout en mettant en valeur le logo de leur sponsor.

Une autre solution pratique, est de proposer aux sponsors des facilités de paiement. Chaque club tente alors de trouver une entente avec ses collaborateurs et ses sponsors. Certains proposent un étalement de 50 %, 60 % ou 80 % du paiement du soutien financier.

D’autres sportifs et clubs sont encore à la recherche d’une solution « gagnant-gagnant » envers ses partenaires. En effet, tous les domaines sportifs sont touchés par le déclin de sponsoring, d’autant plus que les entreprises elles-mêmes rencontrent de grandes difficultés pour faire face à la crise sanitaire.


 

NSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWLETTER

Read more
sponsoring et contrat de sponsoring

Grandes équipes = grands sponsors ?

Gestion de club, Sponsoring, Sport Business

Que ce soit dans le monde du football, du basket-ball, du cyclisme ou d’autres disciplines, le sponsoring occupe une place importante. Pour cause, les marques qui soutiennent des équipes sportives via le sponsoring aident celles-ci à évoluer. 

Les sponsors pour soutenir les équipes sportives 

Pour qu’ils puissent se développer, les clubs sportifs ont besoin de sponsoring pour couvrir leurs besoins tant matériels que financiers. En effet, faire vivre une équipe sportive nécessite un certain investissement que les ressources publiques n’arrivent toujours pas à couvrir. C’est la raison pour laquelle, le sponsoring permet à un club de réaliser ses projets et d’acquérir une bonne réputation. Le sponsoring l’aide aussi à disposer d’autres avantages non négligeables en matière de communication ou de logistique. La marque ou l’entreprise sponsor accroît de son côté sa notoriété auprès de son public cible. Il peaufine aussi sa stratégie marketing et augmente en parallèle sa responsabilité sociale. Les deux entités ont ainsi tout à y gagner. 

Les sponsors pour supporter les champions nationaux 

Tel est ainsi le cas dans le cyclisme ou dans des sports individuels comme la boxe, l’équitation, l’haltérophilie, la natation ou autre, le sponsoring y va de son rôle à jouer. Plus les joueurs sont soutenus par le sponsoring, plus ils ont de chances de devenir des champions nationaux ou internationaux. C’est notamment le cas en France où quasiment toutes les disciplines sont bien placées internationalement parlant. L’équipe de France de football est un exemple, avec 12 partenaires officiels et des milliers de marques. Parmi eux, on citera le Crédit Agricole, Coca-Cola, Carrefour, KFC, Nike, etc. En cyclisme, c’est AG2R qui a participé au succès de l’équipe nationale française au niveau international. 

Pour améliorer les jeux 

Ce n’est pas tout. Le sponsoring pourrait aussi faire évoluer les jeux des joueurs comme c’était le cas avec les maillots de la NBA en 2017. Cette année-là, ceux-ci ont en effet porté pour la première fois des logos publicitaires. 

Le sponsoring a participé à l’essor du football féminin britannique, la discipline ayant suscité de plus en plus d’engouement de la part du public. Les marques s’y sont donc intéressées tant et si bien qu’en 2016, le SSE britannique a acquis les droits de parrainage de la FA Women’s Premier League pour les 4 saisons successives. 

En 2019, les dépenses en sponsoring dans le sport professionnel hors activation, étaient de 46,1 milliards de dollars dans le monde. 

Des exemples de contrats de sponsoring dans le football

Pour avoir une idée bien précise, voici quelques exemples des plus gros contrats de sponsoring dans le football. 

  • Le contrat de sponsoring qui lie Real Madrid et Fly Emirates se chiffre à 70 millions d’euros par saison.
  • Entre Manchester United et Chevrolet, il est de 61 millions d’euros par saison. 
  • Le contrat de sponsoring de Paris Saint-Germain et All est en outre d’un montant de 60 millions d’euros par saison. 
  • Manchester City et Etihad ont également conclu un contrat de sponsoring de 48 millions d’euros. 
  • Entre Chelsea et Three, ce montant est de 47 millions d’euros par saison. 

Aussi, on peut affirmer que l’équation grandes équipes = grands sponsors est juste. 


 

NSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWLETTER

Read more
dossier de sponsoring et plaquette de sponsoring

Sponsoring : c’est le moment de concevoir vos dossiers !

Sponsoring

SOMMAIRE :

 


 

Pour financer ses actions, une structure sportive peut très bien demander l’aide des entreprises sous forme de sponsoring. Ce qu’il faut savoir, c’est que ces entreprises reçoivent chaque mois des centaines de dossiers de partenariat. Il est donc important de présenter une demande percutante qui donnera l’envie au destinataire d’en apprendre plus sur votre association et votre projet. La plateforme Kinic Sport vous montre comment créer une plaquette de sponsoring efficace. Suivez le guide. 

 

Qu’est-ce que le sponsoring sportif ? 

Le sponsoring sportif est un contrat de nature commerciale passé entre une entreprise ou un particulier avec un athlète ou un club sportif. Dans cet accord, une aide de nature financière, matérielle ou technique sera accordée au sponsorisé en contrepartie d’une publicité pour la marque du sponsor. 

En d’autres termes, le sponsoring sportif est une relation d’affaires basée sur la réciprocité ou une collaboration « win-win » ou gagnant-gagnant. Il est primordial de bien comprendre ce principe pour pouvoir établir un concept de sponsoring efficace et rentable pour le sponsorisé et le sponsor. 

Il est à noter que sponsoring et mécénat sont deux termes qui portent souvent à confusion. Le mécénat sportif est un acte tout à fait désintéressé. 

Les caractéristiques d’un dossier de sponsoring efficace

Pour qu’une demande de sponsoring soit efficace, elle doit éveiller l’intérêt du sponsor pour votre club sportif. Pour ce faire, elle doit contenir une présentation détaillée du projet. Cette partie du dossier doit détailler l’histoire et l’origine du projet, les objectifs à atteindre, la durée, etc. 

Le dossier doit aussi mentionner le budget nécessaire pour la réalisation de votre projet ainsi que toutes les informations sur l’utilisation de l’aide obtenue. 

Par ailleurs, le document doit clairement faire référence aux avantages du sponsor en établissant un partenariat avec votre club. Il est essentiel d’y prêter attention puisque c’est la partie la plus importante du dossier. C’est ici que l’entreprise trouvera son intérêt pour le sponsoring qu’elle pourra vous offrir. Les différentes modalités du partenariat doivent également être mentionnées dans le dossier. 

Enfin, un dossier de sponsoring sportif doit inclure une page de remerciement pour l’entreprise ainsi qu’une autre page reprenant les contacts des responsables du projet. 

Pourquoi faire confiance à Kinic Sport pour l’élaboration de votre plaquette de sponsoring ? 

Kinic Sport, une agence spécialisée dans la communication et le marketing, est en mesure de mettre en place une plaquette de sponsoring engageante. Elle permettra à votre club de démarcher les entreprises et autres institutions pour obtenir un partenariat ou solliciter un mécénat. 

Grâce à l’expertise de l’équipe de l’agence, elle vous concevra une plaquette de sponsoring accrocheuse, claire et concise qui suscitera l’envie de soutenir votre club. Pour attirer l’attention des entreprises au premier coup d’œil, la plaquette sera riche en graphisme et en couleurs qui se rapportent aux chartes de votre club. 

N’hésitez pas à remettre votre confiance à la plateforme Kinic Sport. Son professionnalisme et ses nombreuses années d’expériences constituent de véritables garanties pour la réussite de votre projet.

 


 

NSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWLETTER

Read more
Ghyslain Morvan de traiteur grand

Interview de Ghyslain Morvan – Traiteur Grand

Interviews, Sponsoring

Pour ce cinquième épisode de Kinic Sport, le podcast, nous recevons Ghyslain Morvan, responsable de l’entreprise Traiteur Grand. Traiteur Grand s’engage auprès de ceux qui bougent les lignes, déplacent les montages, vont au-delà des horizons.Partager des valeurs sportives, c’est partager un état d’esprit : le goût de l’effort, le respect des règles, le dépassement de soi. C’est pour cette raison qu’ils sont partenaires officiels de nombreux club : les Béziers Angels en volley, les Vipers en Hockey sur glace et même l’USAM pour le hand.

Découvrez l’interview de Ghyslain Morvan

KINIC SPORT : Bonjour monsieur Morvan. Alors première question, présentez-vous-en quelques mots.

GHYSLAIN MORVAN : Ghyslain MORVAN, moi, je dirige le groupe Traiteur Grand depuis 15 ans. Traiteur Grand est un traiteur évènementiel, c’est à dire qu’on intervient lorsqu’il y a réunion d’un certain groupe de personnes, pour une réunion professionnelle, anniversaires professionnels ou personnels, mariages, tout ce qui est congrès, voilà, dans toutes ces occasions, c’est notre métier. 

KINIC SPORT : Alors, quel est votre parcours pour en être arriver là ? Rapidement, comment vous en êtes arrivé à créer cette société ?

GHYSLAIN MORVAN : Alors moi, j’étais étudiant et serveur en extra chez différents traiteurs à Montpellier dont celui de Monsieur Grand. En 2005, il a souhaité arrêter l’activité et puis finalement, en finissant mes études, j’ai cherché à reprendre la société. Aussitôt le diplôme en poche, j’ai concrétisé l’achat et quelques jours après avoir eu le diplôme, je me suis lancé en tant que traiteur et puis après, je me suis attelé à développer ce métier. 

KINIC SPORT : Alors vous l’avez dit, vous avez donc différents secteurs, mariage etc. on va dire un peu traditionnels de l’activité traiteur mais en plus, vous intervenez énormément dans le domaine sportif, c’est ce qui nous intéresse aujourd’hui. Alors pourquoi avoir décidé de prendre un petit peu ce domaine de l’évènementiel sportif, parce que ce ne sont pas toutes les entreprises de restauration et de traiteur qui se lancent dans l’évènementiel sportif et surtout à votre échelle, avec énormément d’événements et de structures sportives ?

GHYSLAIN MORVAN : Oui. Alors, il y a plusieurs raisons. Déjà, il faut savoir que participer à la vie associative et à la vie sportive, c’est plutôt un investissement en fait plutôt que réellement un gain ou une opportunité de marché. C’est plutôt participer à la vie locale, à la vie associative, voilà. Moi le territoire pendant à peu près 12 ans, enfin 15 ans au moment où j’ai entrepris cette démarche, m’avait apporté beaucoup. Et j’avais envie d’être un peu présent. Et puis, moi, je n’étais rien il y a encore quelques années. Et puis, maintenant, j’ai pu constituer une entreprise sympa donc voilà j’avais envie de participer à ça. C’était un de mes premiers objectifs et ensuite je trouve ce concept hyper vertueux dans la mesure où participer à de l’évènementiel sportif, c’est présenter nos produits à des occasions régulières et pouvoir dans la convivialité, montrer nos services et aussi inviter des clients, des collaborateurs parce que nous, l’investissement sportif, c’est aussi la possibilité de donner des places à des collaborateurs et du coup, d’avoir une démarche un petit peu sociale où, et bien des personnes qui n’auraient peut-être pas pu aller voir le match, peuvent y participer dans des conditions sympas puisqu’on est dans les loges.

KINIC SPORT : Alors et bien justement est-ce que vous pouvez nous énumérer un petit peu les différents évènements et les clubs que vous suivez dans votre région du sud anciennement Languedoc Roussillon principalement si je ne dis pas de bêtises ?

GHYSLAIN MORVAN : Oui, c’est ça, nous on est installé, on intervient de Béziers, Béziers Narbonne jusqu’à Nîmes à l’Est, un petit peu Arles et c’est dans ce secteur là que nous avons des partenariats. Donc, à Béziers on travaille avec l’ASBH le rugby en Pro D2. Nous avons côté montpelliérain, enfin en remontant un peu sur le bassin de Thau, nous travaillons avec le club de handball féminin et masculin Montpellier Frontignan Bassin de Thau. Nous avons aussi le sport féminin basket à Lattes, les Vipers à Montpellier, et après en remontant, nous avons l’USAM, donc club de Ligue 1 handball et le club de Bouillargues féminin de handball aussi.

KINIC SPORT : Et je précise les Vipers, c’est hockey sur glace hein c’est ça ?

GHYSLAIN MORVAN : Oui, oui, les Vipers, c’est hockey sur glace.

KINIC SPORT : Exactement, alors quelles sont vos missions principales en termes de sponsors, de partenaires pour les clubs sportifs, du coup ?

GHYSLAIN MORVAN : Bon alors moi, personnellement, je m’occupe des clients, des collaborateurs et puis de regarder les matchs et puis après bien-sûr, de discuter avec les clubs de manière à s’apporter un service mutuel, savoir ce dont ils ont besoin, ce que je peux apporter. Moi, mon job, c’est de travailler sur la collaboration et de l’intérêt mutuel de la collaboration.

KINIC SPORT : Comment se passe la relation avec les clubs avec qui vous travaillez ?

GHYSLAIN MORVAN : Alors la relation, elle se créée en fonction de qui a besoin de qui. C’est-à-dire que si c’est un club qui cherche à instaurer un système de convivialité, et bien, ils vont nous démarcher, ils vont démarcher j’imagine un peu les prestataires qu’ils connaissent et entamer une discussion une négociation sur les modalités. Et parfois, c’est moi qui cherche à le faire. On n’a pas forcément de rayonnement sportif ou d’implication dans la vie associative ou sportive, c’est moi qui vais chercher des partenaires quoi.

KINIC SPORT : Avez-vous des profils de clubs ou de sport spécifiques et si oui lesquels ? Vous avez un petit peu répondu à la question tout à l’heure mais voilà est-ce que vous avez un type de structures, d’évènements, de sports que vous sollicitez plus ?

GHYSLAIN MORVAN : Alors oui évidemment. Alors ça ne va pas être plutôt « est-ce que c’est du sport ballon etc. », nous, notre recherche, ça va être plutôt quels sont les sports qui placent la convivialité comme un atout important. C’est-à-dire que quand un club, d’abord, il veut viser un résultat sportif, il veut apporter un spectacle, et puis bien sûr il cherche à avoir des partenaires et en contrepartie leur offrir de la convivialité, c’est un assemblage de plusieurs briques. Et nous, ce qu’on va chercher, c’est un club qui veut placer la convivialité comme un atout principal. C’est-à-dire que s’il met tout sur le spectacle et le résultat sportif, il va plutôt jouer sur les recrues etc. Bon l’inconvénient de ce système, c’est que le sport, on le connait, ce n’est pas garantie, on n’est pas obligé d’avoir les résultats, on peut avoir les meilleurs joueurs mais on n’est pas forcément obligé d’avoir les meilleurs résultats. L’avantage avec moi, c’est ce que je leur dis, c’est que moi, s’ils mettent un certain budget, ils sont certains du résultat qui va arriver, c’est-à-dire que moi, je leur apporte des prestations de qualité, ce qui veut dire que même si le résultat sportif n’est pas au rendez-vous, derrière, quand on va assurer la convivialité, servir le repas ou autre, et bien là, on va se régaler. Alors que si c’est l’inverse, où on a misé sur le résultat sportif et puis que la convivialité n’est pas top, bah, peut-être qu’on peut perdre des partenaires parce que on n’a pas su les garder avec la convivialité, voilà moi je mise sur ça. Je mise sur : est-ce que la convivialité pour vous c’est un atout principal ou est-ce que bon c’est un peu la fonction obligatoire ? Oui, il faut donner à manger aux prestataires et aux partenaires, et voilà. 

KINIC SPORT : Et bien justement, je vais vous retourner la question. Avec votre expérience à vous, est-ce que vous pensez que la convivialité et puis tout ce qu’on appelle un petit peu vous savez les relations publiques, est-ce que c’est important et dans quelle mesure c’est important ? Je vous retourne la question.

GHYSLAIN MORVAN : Oui, oui, à mon avis, ça l’est. C’est pour ça d’ailleurs que quand on a entrepris cette démarche de pénétrer dans le monde du sport, ça a plutôt bien matché. On a quand même des clubs majeurs. C’est parce que comme je vous l’ai dit, le résultat sportif est la roulette russe parce que ce n’est pas évident alors que si vous travaillez avec moi, on sait ce à quoi on s’attend, niveau qualité. Donc ça permet de faire un bon repas, même après une défaite, vous voyez par exemple. Les clubs sont de plus en plus dépendants des partenaires privés plus que des partenaires publics, ils essaient d’équilibrer. D’ailleurs, je crois même que, sans être un expert du sujet, les grandes instances du sport vérifient à ce qu’il y est un certain équilibre, au niveau de leur retour, et vous gardez un partenaire parce que vous lui apportez de la convivialité et qu’il peut peut-être derrière faire du business. Moi, j’ai compris qu’il y avait cette direction prise par les clubs et je me suis mis là pour les accompagner dans cette démarche. 

KINIC SPORT : J’ai une petite question aussi. Vous qui êtes à la fois partenaire et prestataire de clubs qui évoluent dans la même zone, je pense notamment à Béziers avec le rugby, et le volley à Montpellier. Comment vous voyez un petit peu cette rivalité entre les clubs dans une zone géographique semblable ?

GHYSLAIN MORVAN : Alors les clubs que j’accompagne ne sont pas de rivaux locaux, à part peut-être le handball Nîmes et le handball Montpellier. Il peut y avoir un derby qui évolue tous les deux en Ligue 1 et en plus, en haut de tableau. Le rugby par exemple, Béziers, c’est Pro D2 donc on est plutôt en, Montpellier est au-dessus, enfin voilà il n’y a pas vraiment cette rivalité. Et c’est marrant effectivement, d’assister au match Montpellier Nîmes sur le handball parce que nous sommes un sponsor majeur et puis du coup c’est sur le territoire Montpelliérain aussi quoi, c’est marrant. Après nous, il faut savoir que ce sont des sociétés indépendantes, c’est la marque qui est distribuée sur le territoire, mais ce sont des entreprises indépendantes qui évoluent à Montpellier ou à Béziers donc on pourrait presque avoir même deux entreprises du même groupe qui se bagarrent sur le match, sur le territoire, c’est marrant.

KINIC SPORT : D’accord, merci. Alors quel est l’intérêt pour une entreprise comme la votre d’être partenaire de différents clubs. Là, je vais plutôt voir le côté visibilité et relation publique.

GHYSLAIN MORVAN : Alors évidemment la visibilité, ça c’est évident. Donc c’est-à-dire que la visibilité, elle va être sur les moyens quels qu’ils soient.  Si vous vendez des climatisations et que vous avez votre logo sur le maillot ou sur le stade, et bien voilà vous avez de la visibilité. Moi, je l’ai aussi en tant que prestataire et partenaire traiteur. La différence avec mon métier c’est qu’en plus moi je prends une visibilité avant match, après match, et c’est un petit peu la différence c’est que je vais pouvoir inviter du monde ou en tout cas faire profiter à tous les partenaires du club de mes produits. Donc c’est pour ça que j’ai la volonté d’apporter un service plutôt de qualité et que je vise des clubs qui visent aussi la convivialité pour que ça puisse être un vrai replay de ce qu’on peut faire.

KINIC SPORT : Comment communiquez-vous vos relations avec vos clubs partenaires ? Comment vous communiquez le fait que vous êtes partenaire de tel ou tel club ? On parle beaucoup de digital, notamment au niveau des partenaires surtout en ce moment, voilà, est-ce que sur les réseaux sociaux, sur vos sites web ou vos supports, est-ce que vous communiquez bien sur ces partenariats ?

GHYSLAIN MORVAN : Oui, il y a une grosse culture de la communication et puis du partage. Donc, chaque année normalement on fait un petit pot avec les clubs partenaires au sein de nos locaux et puis on fait des photos, on publie ça sur les réseaux sociaux, on fait connaissance aussi, ça permet des fois de mettre en relation des présidents de clubs qui ne se connaissaient pas, sur des univers différents, des sports différents. Moi, j’organise ça chaque année. Cette année malheureusement, on n’a pas pu le faire, ça n’a pas pu avec les raisons que tous le monde connait. Donc on communique là-dessus et puis, bien sûr, nous on a notre communication sur place, sur le terrain, dans les locaux, il y a toujours des petits visuels, on a des maillots affichés un peu partout dans les couloirs, dans les bureaux. Enfin voilà, on a vraiment la culture de partager cela et de communiquer. Il faut savoir que c’est dans les deux sens. Je sais que les partenaires, les clubs sportifs vraiment renvoient l’ascenseur, ils jouent vraiment le jeu. Ils savent qu’ils ne peuvent pas forcément apporter la même visibilité avec les matchs à huit clos donc ils prennent le relais avec le digital, il y a une importance du digital maintenant qui est arrivé et qui est nécessaire.

KINIC SPORT : Alors, vous en avez un petit peu parlé mais en cette période si particulière de crise sanitaire, les clubs ont moins de visibilité, comment faire face à cela ? Est-ce que moins de visibilité pour un club signifie moins de visibilité pour vous également indirectement et puis même au niveau des relations publiques également ?

GHYSLAIN MORVAN : Oui, alors il ne faut pas sous-estimer les chargés de partenaires des clubs parce qu’ils ont tous, ils font tous preuve d’innovations, de réactivité, chacun a trouvé de nouvelles méthodes pour mettre en avant les partenaires. Je pense au BLMA, au FTH enfin vraiment tous les clubs à chaque fois ont trouvé une opportunité de visibilité à apporter aux partenaires. Que ce soit pour nous ou que ce soit pour les autres mais en ce qui me concerne, ils ont quand même continué toute la continuité, de la livraison à domicile pour petits colis pour regarder les matchs, enfin voilà, je suis même surpris de leur capacité en fait à virevolter dans ce secteur là et à changer de méthode à cause du contexte. Donc, on considère nous, que le contrat est rempli et qu’ils font le job.

KINIC SPORT : Donc vous allez continuer à les suivre et à les soutenir ?

GHYSLAIN MORVAN : Bah, ça, je verrai ça avec ma Ma DAF. On regardera le bilan de l’année parce que ce sont des budgets qui sont conséquents. Nous, on a la volonté. Maintenant, c’est la loi du marché, la loi du business et la loi aussi économique qui va peut-être nous faire réduire ou nous faire accélérer, on attend de tirer des leçons de tout ce qu’il vient de se passer. Mais nous, en tout cas, on a la volonté oui, on n’a pas entrepris cette démarche il y a 3 ans pour maintenant tout stopper non, on a la volonté de continuer et on espère qu’avec les clubs on trouvera la bonne solution.

KINIC SPORT : Vous avez dit il y a 3 ans, c’est donc il y a 3 ans que vous avez pris ce virage de l’évènementiel sportif ?

GHYSLAIN MORVAN : Oui voilà. Avant on le faisait, c’était pratiquement ponctuel et puis ce n’était pas vraiment une vraie philosophie. Là on s’y est vraiment mis il y a 3 ans en fait. 

KINIC SPORT : D’accord, et vous ne regrettez pas votre choix du coup ?

GHYSLAIN MORVAN : Non, du tout, au contraire.

KINIC SPORT : Bon et bien merci en tout cas Ghyslain MORVAN. Je le rappelle vous êtes le chef d’entreprise, le responsable dirigeant de Traiteur Grand donc dans tout le sud. Si vous avez un petit mot pour conclure sur la zone géographique et où on peut retrouver vos informations, peut-être un site internet éventuellement ?

GHYSLAIN MORVAN : C’est gentil merci. Et bien écoutez en ce moment, on ne peut pas trop faire d’évènementiel. Donc avec plusieurs traiteurs ; on s’est réunis autour d’une plateforme qui s’appelle Box Eat et on peut retrouver sur ce site des plats cuisinés accompagnés, que l’on peut recevoir à la maison ou en réunion de type plateaux repas et avec une forte empreinte éco responsable puisque la leçon que l’on va retirer de tout ça, c’est qu’il faut faire quelque chose pour l’humanité, pour la planète. Et du coup, on tire cette plate-forme vers tout ce qui est possible en matière de développement durable et de responsabilité sociétale. Et puis, sur le site, vous pouvez retrouver toutes nos nouveautés, tant que l’on est dans cette période. Et puis bien sûr, ce sont des choses qui vont continuer et être pérennes puisque les plateaux repas ou les plateaux réunions auront toujours de bons jours devant eux. 

KINIC SPORT : D’accord. Vous avez un site internet ? 

GHYSLAIN MORVAN : Traiteur Grand oui, traiteur-grand.fr, pour l’activité évènementiel, mariages, classiques, et puis surtout les congrès et évènementiels d’entreprise, et tout ce qui reprendra vie après l’épisode. 

KINIC SPORT : D’accord. Et bien parfait, je vous remercie énormément d’avoir répondu à nos questions et notamment autour de votre partenariat avec les clubs sportifs de votre région. Merci beaucoup.

GHYSLAIN MORVAN : Merci à vous, avec plaisir. Au revoir.

Retrouvez le podcast de l’interview dès maintenant


 

NSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWLETTER

Read more
Durée contrat sponsoring

Quelle durée pour un contrat de sponsoring ?

Gestion de club, Sponsoring

Généralement, les contrats de sponsoring sportif comportent une clause relative à la durée. Toutefois, il n’y a pas de durée fixe. Tout dépend de l’activité principale du sponsor, mais aussi des éventuelles règlementations applicables pour une discipline en particulier. Vous hésitez entre un contrat conclu pour une durée déterminée ou indéterminée ? Découvrez dans cet article quelques conseils qui vous aideront à prendre une décision plus facilement. 

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un contrat de sponsoring sportif ? 

Le contrat de sponsoring sportif est un contrat dans lequel un particulier ou une entreprise finance les activités sportives d’un athlète, d’une équipe ou d’un club en contrepartie d’une publicité de sa marque. 

Aussi, une entreprise qui se lance dans le sponsoring sportif cherche à profiter de la visibilité du sportif ou du club sportif dans les médias. Dans le cadre d’un événement sportif par exemple, cette visibilité passe par l’utilisation des supports publicitaires durant l’événement en question. Il peut aussi s’agir des tenues vestimentaires portées par un sportif ou les membres d’un club ou encore les équipements qu’ils utiliseront et qui porteront la marque du sponsor. 

Quelles sont les clauses d’un contrat de sponsoring sportif ? 

Le contrat de sponsoring sportif n’est pas un document nommé juridiquement. Dans ce cas, il doit comporter un certain nombre de clauses qui définiront entre autres les droits et les obligations des signataires. Un contrat de sponsoring sportif doit alors indiquer : 

  • L’identité du sponsor et du sponsorisé,
  • L’objet du contrat de sponsoring,
  • Les obligations respectives de chaque signataire,
  • Les modalités de résiliation,
  • Les modalités de l’assurance,
  • La clause compromissoire,
  • La clause attributive de compétence,
  • La clause de confidentialité,
  • La clause relative à la durée du contrat. 

Contrat de sponsoring sportif à durée déterminée ou indéterminée : comment choisir ?

Dans l’univers du sponsoring, il est assez difficile pour le sponsor de mesurer avec exactitude les retombées publicitaires ainsi que les performances réalisées par le sponsorisé. Pour ces deux raisons, il est donc préférable d’établir un contrat de sponsoring sportif à durée déterminée. 

Pour avoir la possibilité de prolonger la durée de vie du contrat, il est possible d’y intégrer une clause stipulant que la convention peut être renouvelée à condition d’obtenir plus de résultats favorables pour l’entreprise qui sponsorise. Dans le cas où le sportif ou le club a été dans l’impossibilité de participer à un événement ou à une activité qui aurait permis au sponsor de gagner en visibilité, la durée du contrat peut également être prolongée.

Bien évidemment, rien ne peut empêcher le sponsor de mettre en place un contrat conclu pour une durée indéterminée. C’est par exemple le cas si le sponsor attribue son nom au bâtiment qui sert de siège social d’un club sportif ou s’il finance les études des membres en leur remettant des bourses.

Dans tous les cas, le contrat de sponsoring peut prendre fin à tout moment si un juge prononce la résolution du contrat ou si l’exécution de celui-ci a été rendue impossible à cause d’une situation imprévue.

 


 

NSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWLETTER

Read more
Sponsor

Sponsoring sportif : un club doit-il rester fidèle à ses sponsors ?

Sponsoring

Pour se développer, un club sportif peut rechercher des sponsors. Établir un contrat de sponsoring lui permettra entre autres de bénéficier d’équipements gratuits ou de s’offrir une entrée d’argent régulière. Le sponsor quant à lui gagnera en exposition médiatique grâce à l’influence du sportif ou du club sportif qu’il parraine. La question qui se pose est donc : le sponsorisé est-il dans l’obligation de rester fidèle à ses sponsors ? Découvrez la réponse dans cet article. 

Concrètement, qu’est-ce que le sponsoring sportif ? 

Il s’agit d’un accord de nature commerciale passé entre un sponsor et un sponsorisé. Ce dernier peut être une personne individuelle ou encore un club. Le sponsor quant à lui peut être une personne privée, une entreprise ou une organisation. Il offre alors son soutien financier ou matériel à un athlète ou à un club sportif. 

C’est un moyen pour le sponsor de profiter de la visibilité d’un événement sportif pour renforcer son image de marque ou atteindre une nouvelle cible de clients. Ceci lui permet également de bénéficier de quelques avantages fiscaux. Plus de la moitié de ses dépenses liées au sponsoring sera en effet déductible du résultat fiscal de son entreprise. Dans ce cas, le sponsoring sportif est un véritable business basé sur le principe du donnant-donnant. 

De son côté, le sportif ou le club sportif sponsorisé s’engage à représenter l’image de marque de ses sponsors en contrepartie d’aides matérielles ou financières. 

Que contient un contrat de sponsoring sportif ?

Tout sponsoring sportif doit être conclu via un contrat écrit. Celui-ci doit inclure un certain nombre de mentions, dont : 

  • L’identité du sponsor et du club sportif,
  • Les obligations du sponsor et celles du club sportif,
  • La clause d’assurance civile pour se prémunir des éventuels sinistres,
  • La clause de résiliation qui permet à l’une des parties de mettre fin au contrat en cas de manquement à l’une des obligations,
  • La clause compromissoire qui permet aux deux parties de régler les éventuels litiges devant un simple arbitre,
  • La clause attributive de compétence dans le cas d’un règlement de litige devant le tribunal.

Le contrat de sponsoring sportif doit être signé par les deux parties. Le sponsor tout comme le sponsorisé détiendront chacun un exemplaire original du contrat.

Quelles sont les obligations du club sportif vis-à-vis de ses sponsors ? 

Dans tous les contrats de sponsoring sportif, les sponsors tout comme l’athlète ou le club sportif sont soumis à une série d’obligations. L’une d’entre elles concerne la clause de non-concurrence. Autrement dit, le club sportif ne doit pas faire de la publicité pour les marques concurrentes de son sponsor, que ce soit sur les réseaux sociaux ou sur les photos ainsi que les séquences vidéo. 

Lorsque l’occasion se présente, le sponsorisé doit également présenter les avantages des équipements ou services de ses différents sponsors et se prêter aux démarches publicitaires pour lesquelles il s’est engagé. Le sponsorisé doit aussi utiliser exclusivement les équipements offerts par ses sponsors : chaussures de sport, maillots, matériels pour l’entrainement, etc.

 


 

NSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWLETTER

Read more
banques et sponsoring

Banques et assurances : implication totale dans le sponsoring sportif ?

Sponsoring, Sport Business

Le sport est un l’un des principaux domaines à fédérer le plus de monde. Conscientes d’un tel impact auprès du public, les banques et les assurances n’hésitent pas à y associer leur image. Elles sont ainsi nombreuses à proposer du sponsoring sportif. Un partenariat de ce genre est rentable pour les deux parties. En effet, les sportifs bénéficient d’une aide financière conséquente tandis que les établissements financiers améliorent leur visibilité et leur notoriété.

Le sponsoring sportif : une stratégie d’image

Les banques et les assurances sont de plus en plus nombreuses à faire du sponsoring sportif. La raison d’un tel engouement repose sur le fait que le sport est associé à différentes valeurs, telles que le goût de l’effort, le dépassement de soi et le respect de l’adversité. Concrètement, le sport évoque des notions très positives. En associant leur nom à divers types de disciplines, les établissements financiers bénéficieront aussi d’une meilleure image.

De nos jours, il n’est pas rare que de nombreux stades portent le nom de grandes enseignes : l’Allianz Riviera de Nice, le Groupama Stadium, etc. En associant leur image à un stade ou encore à une compétition, les banques profitent d’une stratégie pertinente et efficace. Cette pratique se nomme naming et de nombreux acteurs du secteur de la finance s’y mettent partout dans le monde.

En France, BNP Paribas est l’un des plus connus dans le sponsoring sportif. En effet, il est partenaire de Roland-Garros depuis plus de 40 ans, le mettant alors à la 3ème place de sponsor cité spontanément par les amateurs de tennis.

La voile attire de nombreux sponsors

La voile se hisse parmi les domaines qui intéressent les établissements bancaires et les assurances. Il s’agit d’une discipline prestigieuse et ses compétitions sont mises en valeur dans la presse. La voile attire également de nombreuses personnes sur les côtes. Ses valeurs tournent autour de l’humilité, du courage et de la proximité. Une voile professionnelle symbolise également l’audace des entrepreneurs, ce qui représente un positionnement stratégique pour la banque. 

On compte parmi les banques les plus actives dans le sponsoring de la voile La Banque Populaire, Le Crédit Mutuel Alliance Fédérale, La fédération Crédit Mutuel Arkéa, etc. La Banque Populaire est, non seulement présente à la télévision, mais aussi dans les plus grandes courses. Le Crédit Mutuel Alliance Fédérale est, quant à lui le sponsor de Ian Lipinski (navigateur français). Concernant La fédération Crédit Mutuel Arkéa, elle est partenaire de la Filière d’excellence de course au large Bretagne-CMB (depuis 2011).

Le sponsoring sportif, pour le bien-être des gens

Le sponsoring sportif ne se limite pas à l’enjeu de notoriété. En effet, il agit également pour le bien-être des adeptes du sport. En établissant un partenariat avec les sportifs, amateurs et professionnels, les assureurs incitent les gens à la pratique du sport sur le long terme. En effet, les assureurs sont conscients que de plus en plus d’individus sont sédentaires et ont de mauvaises habitudes alimentaires nuisant à leur santé. En incitant à la pratique sportive, les assurances contribuent à l’augmentation de l’espérance de vie de nombreuses personnes.

 


 

NSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWLETTER

Read more
Radio

Zoom sur un sponsoring sportif moins connu : la radio

Sponsoring, Sports et médias

Le sponsoring sportif, c’est l’association d’une marque ou d’une entreprise avec une fédération ou un club. Dans la plupart des cas, c’est une aide matérielle ou financière en échange de la visibilité ou d’une autre forme de collaboration. Encore moins connu du grand public, la radio est, depuis toujours, un partenaire incontournable du monde sportif. 

La radio, partenaire officiel des clubs sportifs de longue date

Depuis toujours, la radio a participé au développement du sport. On se rappelle tous des réunions autour d’un poste de radio lors de la diffusion d’un match important. À vrai dire, la radio et le sport constituent un duo inséparable depuis longtemps. La radio aide beaucoup les clubs sportifs financièrement, techniquement ou matériellement. 

Si nous faisons un petit retour en arrière, nous pouvons nous remémorer les premières années de gloire du fameux club du Paris Saint-Germain (PSG) avec son maillot RTL (Radio Télé Luxembourg). En effet, cette chaîne de radio a sponsorisé les maillots « Hechter » durant 17 ans, entre 1974 à 1991. Cette prestigieuse équipe a remporté ses premiers titres nationaux avec les maillots sponsorisés par RTL. 

Jusqu’à nos jours, cette station de radio généraliste française continue de sponsoriser le sport, car en plus d’être le partenaire de la Fédération Française de Football (FFF), elle collabore aussi avec d’autres fédérations sportives comme celle du Judo ou de la pétanque, par exemple. 

La radio et le sport, c’est donc une grande histoire d’amour de longue date. Si on a souvent l’habitude de voir des équipementiers sportifs, des assureurs, des établissements financiers, des marques automobiles ou même des boissons faire du sponsoring sportif, cette stratégie appliquée à la radio est moins connue alors qu’elle existe, bel et bien. 

La radio, le sponsoring sportif pour gagner plus d’audience

L’objectif du sponsoring sportif par les différentes marques est de gagner en visibilité. En effet, c’est une approche marketing très efficace pour se faire remarquer. Durant les événements sportifs, qu’ils soient grands ou petits, la foule sera toujours présente. Un panneau, une banderole ou un logo sur les maillots attirera toujours l’attention du public. Depuis toujours, la radio a été présente dans ce genre de manifestation sportive. Actuellement, elles sont de plus en plus nombreuses à collaborer avec des clubs locaux. Le but de cette collaboration, c’est de gagner plus d’audience. Lorsque le club sponsorisé jouera, la radio diffusera le match en direct et verra son taux d’audimat monté. Pour les chaînes de radio, c’est une véritable opportunité. 

Nombreuses sont les radios qui travaillent en collaboration avec les organisateurs d’événements sportifs différents, du Tour de France à la Coupe du Monde de Football. Récemment, nous avons vu Radio France se rapprocher de L’Équipe pour diffuser tous les grands événements sportifs jusqu’en 2024. 

Il est bon de noter qu’un sponsoring sportif n’est pas seulement financier. Il peut être technique, avec un échange de savoir-faire entre les deux parties mais aussi matériel. Plusieurs radios ont choisi de faire des donations de matériels sportifs pour soutenir un club local.


 

NSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWLETTER

Read more