Sponsoring sportif : comment réaliser un contrat gagnant-gagnant ?

Sponsoring, Stratégie marketing
Contrat et sponsor

Un club de sport ou un athlète finance ses événements et ses activités grâce à l’aide de sponsors. Cependant, la recherche de sponsors est une tâche dure et longue à la fois. De plus, il ne suffit pas toujours d’en trouver un, ce qui compte est de savoir si ce sponsoring sera rentable pour chaque partie liée par un contrat. 

Le sponsoring gagnant-gagnant

Une entité qui sponsorise un club de sport ou un athlète finance les dépenses, les déplacements ainsi que les besoins de ces derniers durant une période ou une saison déterminée. La contrepartie de cette aide peut varier en fonction des attentes du sponsor concerné. Il peut s’agir de la mise en avant de leurs produits, l’augmentation de leur notoriété, la recherche d’une nouvelle source de revenue… 

Un sponsor gagnant-gagnant se traduit donc par un retour sur investissement du sponsor en contrepartie du soutien financier obtenu par le sponsorisé.  

Des astuces pour rédiger un contrat gagnant-gagnant pour le sponsor et le sponsorisé

Tout d’abord, avant de signer ou de s’engager dans n’importe quel contrat, l’entreprise ainsi que l’athlète ou le club concerné doivent avant tout identifier le type d’entité avec laquelle ils veulent contracter. Le but est de trouver une solution rentable et de faire coïncider les attentes de chaque partie aux apports que l’autre pourra lui donner. 

Ensuite, la relation entre le sponsorisé et le sponsor doit également être fixé avant même que le contrat soit rédigé pour pouvoir l’y inclure. Il est préférable de convenir dès le début que le sponsor n’est pas le chef du sponsorisé et que le sponsorisé n’est également pas soumis à ses ordres. Il ne devrait donc pas y avoir de lien de subordination entre les parties du contrat. 

Les deux parties doivent également convenir préalablement de la durée du sponsoring et des événements que le sponsor devra couvrir. 

Néanmoins, malgré cette indépendance fixée au début du contrat, le sponsorisé est quand même tenu d’engager certaines responsabilités en contrepartie du soutien financier fourni par le sponsor. Les parties doivent mentionner dans le contrat, ces obligations ainsi que les détails les concernant : comment le sponsorisé devra-t-il mettre en avant son sponsor ? À quel moment le faire ? Combien de fois ? Pour quelle durée… Ces obligations régissent les événements entreprises par le sponsorisé ainsi que les posts sur les réseaux sociaux comme les photos et les vidéos, et même les codes vestimentaires de ces derniers.

 La clause, dans le contrat qui contient ces mentions, doit être le plus large possible, c’est la partie de la convention, qui assure l’intérêt de chaque partie, d’où le caractère gagnant-gagnant du contrat. 

Les autres clauses à insérer dans un contrat de sponsoring gagnant-gagnant

Mis à part ces clauses principales, il est également important d’insister sur certaines mentions avant de conclure définitivement le contrat de sponsoring, dans le but de garantir l’intérêt des deux parties au contrat :

  • La clause d’exclusivité
  • La clause de résiliation (modalité et condition). 

     

    NSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWLETTER

CEO à | 0778265083 | [email protected] | Site Web | Plus de publications

Allan Kinic est le fondateur de l'agence Kinic. Expert en communication et marketing sportif, il anime régulièrement des formations et des conférences sur le sujet. Il accompagne les clubs, ligues et fédérations depuis de nombreuses années.

Poster un commentaire