Quel avenir pour le sport amateur et professionnel ?

Boxe, E-sport, Foot, Futsal, Handball, Hockey, Run, Street Workout, Volley-Ball

Depuis le début de l’année 2020, le monde entier fait face à une crise sanitaire sans précédent. La pandémie du nouveau coronavirus s’est développée de façon exponentielle, n’épargnant aucun secteur. C’est le cas du sport, phénomène de société, directement affecté par l’avancée du covid-19 avec l’annulation et la suspension de nombreux événements sur toute la planète. Quels sont les grands impacts de cette pandémie dans le monde sportif ? Quelles sont les dispositions mises en place par les clubs et les associations sportives pour faire face à la crise ? Comment peuvent-ils renforcer la communication et le marketing dans ce contexte ?

Les impacts du covid-19 sur le sport

Les compétitions suspendues, annulées ou reportées

Le sport, comme outil sociétal, n’est pas épargné par l’expansion du nouveau coronavirus. Ainsi, face à cette pandémie qui a freiné le monde sportif dans son élan, les acteurs du sport n’ont plus jugé bon d’enfiler maillots et crampons, encore moins d’ouvrir les stades et autres aires d’activités sportives.  De grandes compétitions nationales et internationales ont été durement touchées et certaines déjà déclarées closes, principalement en Europe. 

En France, la saison 2019-2020 de la Ligue 1, à l’instar des autres compétitions sportives sur le territoire, est officiellement déclarée terminée. Mêmes situations en Belgique, aux Pays-Bas et dans certains pays africains. La NBA et plusieurs autres compétitions professionnelles restent suspendues et le doute continue de planer sur une éventuelle reprise. Pendant ce temps, les Jeux Olympiques sont repoussés d’un an. Pour reprendre une célèbre expression, « Face à l’impossible, nul n’est tenu ». L’UEFA, la CONCACAF, la CAF et bien d’autres instances sportives ont été obligées de revoir leurs calendriers. Un bouleversement total !

Pertes financières colossales

Véritable machine à brasser de l’argent, le monde du sport en général souffrira aussi des répercussions du covid-19 sur le plan financier. Ainsi, au vu des changements drastiques imposés par l’avancée de la pandémie, les sports amateur et professionnel pourraient traverser une crise financière, comme ils n’en ont plus vécu depuis des décennies. Si la NBA est en passe de perdre un peu plus de 9 milliards de dollars de revenus avec l’annulation de la saison, le football professionnel pourrait en perdre bien plus, notamment avec les droits TV.  En France par exemple, avec la fin précipitée de la saison, ce sont des pertes d’environ :

  • 200 millions d’euros de droits TV pour les clubs ;
  • 150 millions d’euros issus des partenariats ;
  • 50 millions d’euros des recettes des billetteries ;

Tout ceci, sans compter les primes et autres amendes liées aux performances des clubs.

Quelles sont les dispositions mises en place par les clubs pour faire face à la crise ?

Face à l’urgence sanitaire mondiale, le sport est relégué au second plan. Plusieurs clubs et associations sportives, et même des sportifs, n’ont de cesse de multiplier les actions pour compenser les mesures drastiques prises lors de la crise. En effet, en plus de suspendre, de reporter voire d’annuler tous les évènements à même d’attirer les foules chaque semaine, certains clubs n’ont pas hésité à mettre leurs infrastructures à disposition des comités en charge de la lutte contre le nouveau coronavirus dans leurs régions respectives.

Mais l’une des plus importantes dispositions observées dans plusieurs clubs, est la baisse des émoluments des joueurs. En effet, plusieurs athlètes professionnels ont été contraints à une réduction de salaire temporaire, le temps de la crise. C’est le cas de la France, où un accord global a été trouvé en mars dernier sur la baisse provisoire des émoluments des joueurs de Ligue 1 et de Ligue 2. Ainsi, tous les joueurs avec un salaire mensuel au-dessus des 10.000 euros nets, se verront appliqués une réduction allant de 20 à 50%. Cette mesure vise à soulager la trésorerie des clubs français privés des droits TV et des recettes de billetterie en ces temps de crise. 

En Espagne, en Italie, en Angleterre et dans bien d’autres pays, une baisse des salaires a également été constatée dans les rangs des sportifs aussi bien professionnels qu’amateurs. « La paralysie du sport en Espagne à la suite de la pandémie de covid-19, a entraîné l’interruption de toutes les activités, sportives et non sportives, de notre club. Dans ce scénario, le conseil d’administration a décidé de mettre en œuvre une série de mesures pour atténuer ses effets et réduire les effets économiques de cette crise. Fondamentalement, il s’agit d’une réduction de la journée de travail, imposée par les circonstances et les mesures de protection adoptées et, par conséquent, la réduction proportionnelle de la rémunération prévue dans les contrats respectifs », a déclaré le FC Barcelone dans un communiqué, il y a deux mois.

Comment renforcer son marketing et sa communication ?

Dans une crise historique comme celle-ci, il est essentiel pour les clubs de commencer à penser à l’avenir. Ainsi, une crise d’un tel impact, ne laisse pas seulement la porte ouverte à d’innombrables difficultés mais aussi à des opportunités. De nouveaux produits, de nouvelles stratégies pourront attirer les consommateurs. Le marketing sportif ainsi que le sponsoring peuvent profiter de la situation, pour être renforcés. 

Mais comment s’y prendre ? Réponse dans une Masterclass totalement gratuite qu’organise l’agence Kinic, experte en communication et en marketing sportif. Ce sera le 4 juin prochain à 18H avec comme objectif : donner les clés pour renforcer la communication et le marketing des clubs afin de pallier aux problèmes provoqués par le covid-19.

S’INSCRIRE GRATUITEMENT

 


INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWLETTER

Comment(1)

  1. REPLY
    pingback Que retenir de notre Masterclass sur l’avenir du sport ? - Kinic Sport says

    […] Le nouveau coronavirus, défini comme une pandémie par l’OMS, a brutalement pris de court le monde sportif, provoqué d’énormes difficultés financières et d’organisation, et suscité de grandes incertitudes par rapport à l’avenir. Néanmoins, au vu du rythme actuel de progression de cette maladie exceptionnelle, des motifs d’espoir existent d’un retour à une vie normale pour les acteurs du sport. C’est pour continuer à alimenter cette flamme de l’espoir que l’agence Kinic, spécialisée dans la communication et le marketing sportif, a organisé ce 4 juin dernier une MASTERCLASS Virtuelle dont le but était d’inciter les clubs amateurs et pros, à revoir leur façon de percevoir la communication et le marketing dans un contexte de crise. […]

Poster un commentaire