Agence KINIC
15 Rue d’Alsace
63110 Beaumont

Foot

Marketing sportif

Marketing sportif : les différents types de sponsoring

Foot

C’est au cours du 19e siècle que le marketing est apparu d’une façon générale dans le monde publicitaire. Par contre, le marketing sportif se développe à partir des années 1980 avec l’avènement des grandes manifestations sportives mondiales et européennes.

On définit le marketing sportif comme l’ensemble des techniques et stratégies marketing utilisées dans le sport. Le but pour les sportifs et les clubs est de se diversifier dans différentes activités afin d’avoir plusieurs sources de revenus. 

Au départ le sponsoring était assuré essentiellement par des marques sportives (Nike, Adidas, etc.). Au fil du temps, comme le sport génère un intérêt de la part du public inégalé par aucune autre activité, toutes sortes d’entreprises se sont engouffrés dans le filon du marketing sportif (banque, assurance, mode, santé…). Il suffit de regarder un match de Roland-Garros pour s’apercevoir des différents sponsors qui entourent la compétition qui n’ont rien à voir avec le sport (Perrier, BNP…).

Les types de sponsoring

Il existe trois types de sponsoring. 

  • Le sponsoring de notoriété : il vise à ce que le plus grand nombre de marques et de noms d’entreprises soient vus par le public. Il est présent dans les grandes compétitions sportives suivies par des millions de personnes comme la Ligue des champions, la Coupe du monde de football, etc.
  • Le sponsoring d’image : il vise à créer une image de marque adaptée au public ciblé. Il est utilisé par des marques sportives tels que Adidas ou Nike lors des JO.
  • Le sponsoring de crédibilité : Il vise à associer la qualité des produits de l’entreprise avec celle de l’événement. Médiatiquement parlant, il présente un grand intérêt.

Miser sur un sport d’équipe

Certes, sponsoriser une équipe demande un budget conséquent, mais le retour sur investissement est de loin le plus intéressant. Non seulement il limite les risques mais en plus le message étant présent sur tous les maillots, il est démultiplié par le nombre de joueurs et sera vu par tous les spectateurs et téléspectateurs. 

Le sponsoring d’équipe permet de choisir le public que l’on souhaite toucher. Si une entreprise a des vocations locales elle devrait raisonnablement sponsoriser un club local. Si elle a des visées nationales elle devrait opter pour une équipe de stature nationale.

Miser sur un joueur

Miser sur un joueur permet de baser la stratégie de sponsoring sur la cote de popularité du joueur. Ce type de sponsoring permet de mettre l’accent sur les valeurs et s’adresse à un public plus ciblé. On le voit par exemple quand Cristiano Ronaldo devient l’ambassadeur d’un site de poker en ligne. C’est son image qui est gage de fiabilité du site. 

Une entreprise qui mise sur un seul joueur aura beaucoup plus d’impact car son message sera beaucoup plus écouté par les fans, surtout à l’heure de la communication sur les réseaux sociaux.

Read more
Euro 2020

Euro 2020 : l’économie des clubs privilégié

Foot

L’épidémie du coronavirus aura eu raison de l’Euro 2020 qui est reporté à 2021. Les deux facteurs qui ont motivés cette décision sont d’une part l’économie des clubs, de l’autre l’équité sportive, terminer les championnats nationaux reste une priorité.

L’économie des clubs primordiale

Il n’était plus possible d’attendre. Comme à la roulette au casino il fallait que la boulle cesse de tourner, qu’elle tombe sur le bon numéro. Il semble que celui-ci soit la solvabilité des clubs nationaux et la masse d’argent qu’ils génèrent au travers du sponsoring et des droits télé.

Annuler à ce stade les championnats et les coupes d’Europe aurait eu un effet dévastateur sur l’économie des clubs.

En L1 un quart du championnat reste encore à jouer ce qui représente un chiffre d’affaire pour les clubs d’environ 400 millions d’euros. Si le championnat venait à s’arrêter, il se pourrait que les sponsors et les diffuseurs ne soient pas d’accord de payer le montant fixé pour une saison complète. L’enjeu économique est bien plus important que les 300 millions d’euros que l’UEFA réclamerait à toutes les ligues d’Europe pour amortir les frais dus au report de l’Euro.

En ce qui concerne les coupes d’Europe tout dépend de quand elles pourront reprendre. Si c’est à partir de mi-avril on peut penser que les compétitions se dérouleront normalement jusqu’à fin juin. Par contre, si cela repart début ou mi-mai alors il est possible que le format Final Four ou Final Eight sur terrain neutre soit adopté. Dans ce cas les pertes de recettes sur les quarts et demi-finales pourraient se situer entre 15 et 20 millions d’euros par club.

Conséquences économiques du report de l’Euro

Reporter l’Euro est économiquement la moins pire des solutions. Tout d’abord lors des années impaires il n’y a pas de grande compétition de football masculin, c’est assez simple de reporter les billets vendus d’une année sur l’autre.

L’Euro devait avoir lieu dans douze villes différentes, ce n’est donc pas un seul pays qui a investi dans ses infrastructures et ses stades, les frais sont partagés, plus facile à lisser.

Économiquement, c’est surtout l’hôtellerie locale qui sera le plus impacté, il est certain que les téléphones des assurances vont chauffer dans les jours à venir. Mais en fin de compte il ne s’agit qu’un simple décalage de trésorerie à gérer.

En comparaison la situation des JO au Japon pour lesquels le pays a investi 11 milliards d’euros et qui demandent une gestion de calendriers de plus de 30 disciplines semble beaucoup plus complexe à gérer et difficile à reporter.

Read more
partenaires privés

Pourquoi les clubs sportifs doivent apprendre à travailler avec des partenaires privés ?

Basket, Boxe, E-sport, Foot, Futsal, Handball, Hockey, Sport boules, Street Workout, Volley-Ball

L’implication des pouvoirs publics dans le développement du monde du sport n’est plus à prouver. Ils représentent le premier maillon de la chaîne dont l’un des éléments les plus visibles, est la construction de centres municipaux pour le sport. Cependant, en dépit des efforts consentis par les partenaires publics, les besoins en financement ne cessent de croitre. En résulte, une multiplication des partenariats privés pour subvenir aux besoins financiers. Les clubs sportifs (rugby, football, handball, basket, volley, tennis…) ont donc tendance aujourd’hui à concentrer leurs efforts sur la recherche de partenaires privés, recherche de sponsors. Découvrez dans cet article, les raisons qui positionnent les entreprises privées de plus en plus comme les meilleures partenaires pour les clubs sportifs.

Le rôle des partenaires publics et leurs limites

De façon générale, on note que les pouvoirs publics aident à résoudre deux problématiques importantes en ce qui concerne les clubs sportifs amateurs ou professionnels. Il s’agit des questions liées aux aides publiques et à l’utilisation des équipements. Ces actions, souvent de nature financière, doivent être régies par des lois et règlements. Ce qui n’empêche pas parfois d’observer des actes à la limite de la légalité. 

Les besoins exprimés par les clubs sportifs professionnels s’accroissent, ce qui a une incidence sur les sommes en jeu. La situation économique des organismes publics étant loin d’être toujours reluisante, l’argent se fait plus rare. Certaines collectivités territoriales sont limitées dans le budget qu’elles pourraient allouer au secteur des activités sportives. 

Pourtant, la participation des partenaires publics s’avère aussi bien bénéfique pour eux que pour les associations sportives. Ainsi, en faisant du sponsoring, les partenaires publics peuvent profiter de l’aide qu’ils apportent aux clubs sportifs pour communiquer et acquérir de la notoriété en véhiculant une meilleure « image de marque ». 

Le partenaire public a le choix de développer trois types de partenariats, soutenir un sport, des athlètes ou des sportifs de haut niveau ou un évènement sportif. Les avantages du sponsoring des pouvoirs publics sont : la visibilité dans les médias, l’amélioration des relations publiques, le développement de l’image de la collectivité. 

En dépit de ces nombreux avantages, le partenariat public a donc ses limites. Le budget attribué aux manifestations sportives professionnelles est bien souvent insuffisant alors même que pour la gestion efficace d’un club sportif, il est nécessaire de recourir à du personnel expérimenté, ce qui induit une charge financière supplémentaire. 

Le choix des partenaires privés pour les clubs sportifs

Pour les clubs sportifs, les partenaires privés et leurs investissements occupent une place de plus en plus prépondérante dans le développement du secteur. Comprendre ce qui les motivent et les objectifs qu’elles cherchent à atteindre, permet de déterminer quel rôle elles seront en mesure de jouer.

Le premier rôle qu’on leur attribue est celui de sponsor, car depuis plus de vingt ans le sponsoring sportif est une pratique qui ne cesse de se développer. Ainsi, chaque année les entreprises privées investissent des sommes importantes dans les événements sportifs dans lesquels elles trouvent un certain atout. Le moyen et les supports de communication et de promotion que ces sports représentent pour les entreprises n’est pas négligeable. Elles peuvent ainsi trouver un véritable retour sur investissement.

En quelques années, le sport est devenu le canal d’expression privilégié des entreprises qui partagent les mêmes idéaux que les clubs sportifs. À ce titre, elles arborent la tenue de sponsor officiel. La représentation de la société sur différents supports sportifs est la concrétisation de ce partenariat et un moyen de communiquer sur le nom de l’entreprise. L’action de sponsoring a généralement une incidence positive sur les résultats économiques des partenaires privés. 

Une entreprise privée qui s’engage dans le domaine du sport bénéficie en retour de certains avantages comme :

  • La visibilité.
  • Les contacts.
  • L’amélioration de l’image de marque.
  • La croissance économique. 

Toutefois, elle n’est pas la seule bénéficiaire de ce partenariat. En échange de ces retombées, le sponsor ou le partenaire officiel apporte une compensation financière au club qui lui permet de se développer rapidement (achat de nouveaux équipements sportifs, amélioration des conditions d’entrainements des sportifs de haut niveau ou d’organiser de grands événements). C’est ainsi qu’on note des contrats publicitaires avec d’énormes cachets, qui permettent d’assurer le bon fonctionnement des clubs et leur expansion. Il s’agit d’un partenariat gagnant-gagnant.
Par exemple, intersport est partenaire du Stade Toulousain. Coca-cola est un partenaire du Paris Saint Germain ou encore de la champions league. Le Racing est sponsorisé par natixis. Roland Garros est sponsorisé entre autre part la BNP, ou encore le cyclisme qui est sponsorisé par fortune et Arkéa.

Nous souhaitons faire un zoom sur l’expression « partenariat gagnant-gagnant ». En effet, la collaboration entre les deux entités, doit aller dans les deux sens. Beaucoup de structures sportives ne pensent uniquement à la compensation financière que l’entreprise va pouvoir lui apporter. Une stratégie de communication doit être mise en place entre le club et le nouveau sponsor. Notons également, qu’un accord de sponsoring doit être signé entre l’entreprise et l’entité sportive.


Le contrat de sponsoring est une forme de stratégie marketing sportive, terme utilisé pour désigner l’ensemble des techniques qui permettent aux entreprises de mettre en valeur leur implication dans le secteur sportif.  Mais il en existe d’autres comme le mécénat qui se traduit par un investissement des partenaires privés sans des contreparties directes des clubs qu’ils soutiennent.
A la différence du parrainage ou le parrain s’engage dans une opération de nature commerciale, le mécène ne recherche pas de contrepartie. En revanche il peut obtenir une défiscalisation à hauteur de 66%, il obtient donc des avantages fiscaux intéressants. 

En résumé, on comprend aisément que le partenariat privé est bien plus bénéfique pour les clubs sportifs de nos jours. Trouver un sponsor aide le club à se développer plus rapidement et à gagner en autonomie de sorte à ne plus avoir à dépendre des aides publiques et de leur soutien financier, qui sont de plus en plus rares et insuffisantes.
Il ne vous reste plus qu’à présent à trouver les meilleures techniques pour obtenir des sponsors.

Pour allez plus loin, nous vous proposons un Ebook de formation
consacré à la recherche de sponsoring sportif en cliquant ici.

 

Read more
FC Chamalières

Le FC Chamalières s’impose et sort de la zone rouge

Foot, Volley-Ball, Volley-Ball Club Chamalières

Deux clubs partenaires jouaient ce week-end, les deux équipes de Chamalières, le foot et le volley, avec des fortunes diverses. Le Football Club Chamalières s’est imposé contre la réserve de Montpellier, tandis que le Volley-Ball Club de Chamalières s’est lourdement incliné contre Nantes.

Un FC Chamalières en mode guerrier

Le Football Club Chamalières recevait la réserve de l’équipe professionnelle du Montpellier Hérault Sporting Club au stade Claude Wollf.

La B du MHSC est pas au mieux en ce moment sur le plan sportif. L’équipe héraultaise n’a plus gagné le moindre match depuis la 10ème journée contre le Stade Bordelais le 2 novembre 2019 (2-0). Autant dire que la dynamique est clairement pas positive du côté des Montpelliérains.

Tout le contraire des Chamalièrois qui restaient invaincus en 2020 avant cette rencontre.

Un match d’autant plus important que Montpellier est un concurrent direct pour le maintien en National 2.

Et les supporters « rouge et blanc » ne s’y sont pas trompés, le stade Claude Wolff était une nouvelle fois plein comme un œuf.

Il y avait de l’ambiance dans les tribunes, comme si le public sentait, avant même que la partir débute, que cette rencontre allait être particulière.

Le calcul était simple, si le FCC s’imposait contre Montpellier, le groupe du coach Arnaud Marcantéi sortait automatiquement de la zone de relégation.

Archimède Colo, unique buteur du match

Et après un bon quart d’heure d’observation ou aucune des deux équipes ne prenait vraiment le jeu à son compte, Chamalières frappait un grand coup par l’intermédiaire du pétillant Archimède Colo (18ème).

Le milieu de terrain chamalièrois coupait le ballon de son coéquipier Lescure au fond des filets montpellierains.

Un véritable ouf de soulagement envahissait le stade, mais la partie ne faisait que commençait…

Alors que le FC Chamalières maîtrisait globalement la rencontre, sans que le MHSC ne soit véritablement dangereux, l’équipe du capitaine Lescure se mettait elle-même dans une situation délicate.

En effet, Letiévant taclait Boudersa à l’entrée de la surface montpellieraine sous les yeux de l’arbitre qui n’hésitait pas à sortir le carton rouge.

A 10 contre 11, les Chamalièrois devaient encore tenir toute une mi-temps.

Au retour des vestiaires, logiquement, Montpellier prenait l’ascendant en supériorité numérique.

Mais les Chamalièrois resistaient bien aux assauts des « orange et bleu », bien aidés par le portier Chiotti.

Si le héro de la première période s’appelait Colo, celui de la seconde était clairement le gardien chamalièrois qui sauvait son équipe de l’égalisation à plusieurs reprises.

Finalement, malgré la pression, le score en restait là, 1 petit but à 0, qui faisait le bonheur de tout le peuple « rouge et blanc ».

Au coup de sifflet final, le Football Club de Chamalières n’est plus relégable avec un point d’avance sur… Montpellier !

Nantes était trop fort pour Chamalières

Le VBC Nantes, qui dispute la coupe d’Europe, et actuellement 2ème du championnat n’a laissé aucune chance au Volley-Ball Club de Chamalières largement diminué.

Sans Anne-Laure Margirier, sans Estelle Adiana, sans Sandra Szaboova, le VBCC n’a pas pu résister à la puissance nantaise.

Score final 3 sets à 0 (15-25, 16-25, 11-25).

Read more

Le FC Chamalières tient tête au leader, le SCSB en demi-finale

Basket, Foot, Handball, Sport boules, Stade Clermontois Sport Boules, Volley-Ball, Volley-Ball Club Chamalières

C’était l’affiche du week-end en National 2, le Football Club de Chamalières recevait le leader Sète au stade Claude Wolff. L’objectif était clair, rester invaincu en 2020. Dans le même temps, le Stade Clermontois Sport Boules jouait une rencontre très importante contre Villefranche sur Saône, le quart de finale du championnat Nationale 2.

Le FC Chamalières est parti à l’assaut du leader

C’est un club mythique du football français qui foulait la pelouse du stade Claude Wolff, le samedi 8 février à Chamalières.

Le FC Sète est en effet le premier club a réaliser le doublé coupe/championnat, dans les années 30.

Mais pas de quoi impressionner les hommes d’Arnaud Marcantéi qui restaient invaincus en 2020 avant de recevoir les héraultais.

Et les Chamalièrois comptaient bien le rester !

Pour « motiver » les joueurs, le club puydômois avaient organisé un tifo tout rouge à l’entrée des joueurs, de quoi galvaniser les troupes avant le « combat » face au Sètois.

Bien regroupés derrière, les « rouge et blanc » contenaient les attaques des visiteurs, et se procuraient de belles occasions en contre.

Finalement aucune des deux équipes ne parvenait à inscrire le libérateur, et les acteurs quittaient la pelouse sur un score de 0-0.

Un bon point pour le Football Club de Chamalières contre le leader de la poule et candidat affirmé à la montée en National 1.

Mais surtout, le FCC reste invaincu en 2020 avec 3 victoires et deux nuls !

Le Stade Clermontois Boules se qualifie pour la demi-finale de N2

Les Stadistes jouaient un match extrêmement important contre Villefranche sur Saône, un quart de finale de Nationale 2 à domicile.

Certainement le tirage le plus « à la porté » des clermontois, avec surtout l’avantage de jouer « à la maison ».

Une rencontre qui débutait avec 30 minutes de retard.

Les joueurs du président Julien Pradines prenaient les devants mais sans jamais vraiment creuser l’écart avec leurs adversaires.

Score par tour : 

5-3, 10-8, 3-3, 7-6.

Au bout du suspense, le Stade Clermontois s’imposait 25-20 et gagnait le droit de jouer le prochain tour.

La N4 et la N1 féminine s’imposaient également à Alixan.

Cournon confirme sa bonne dynamique à Annecy

Une victoire dans la douleur, mais qui permet de poursuivre la belle série de 3 victoires dont 2 à Boisset.

Surtout, le groupe cournonnais se rassure avec cette victoire à l’extérieur, alors qu’il restait sur une défaite frustrante à Beaune 38-33.

Les « rouge et noir » se sont mis dans les meilleures conditions avant d’enchaîner deux matchs « à la maison », le 29 février à la Maison des Sports de Clermont-Fd, en collaboration avec le HBCAM63 (D2 féminine), puis la réception du leader Vesoul au gymnase Boisset le 14 mars. Un choc en perspective !

Pour être complet, le Volley-Ball Club de Chamalières s’est incliné logiquement à Cannes sur le score de 3 sets à 1, sans la libéro Anne-Laure Margirier victime d’une luxation au 5ème doigt lors d’un entrainement.

Read more
VBCC

Le HBC Cournon enchaîne contre Aix, le VBCC domine France Avenir 24

Foot, Handball, Sport boules, Stade Clermontois Sport Boules, Volley-Ball

Les week-end se suivent et se ressemblent pour nos clubs partenaires. Comme la semaine dernière, le HCCA et le VBCC se sont imposés respectivement contre Aix en Savoie et France Avenir 24. Le Stade Clermontois Boules et le FC Chamalières étaient au repos.

Le Handball Club Cournon Auvergne assure et se rassure

Il y a une semaine, malgré la victoire contre Marsannay, le constat était mitigé du côté des « rouge et noir ».

Cette fois, contre Aix en Savoie, le sentiment était beaucoup plus positif.

Une victoire acquise avec plus de maîtrise, un groupe qui n’a rien lâché dans les temps faibles, de quoi satisfaire Nebojsa Loncarevic, l’entraîneur cournonnais.

Les « Dragons » ont dominé la rencontre du début à la fin, comptant jusqu’à 7 points d’avance sur leurs adversaires.

Une belle victoire pleine de détermination qui s’est terminée sur le score de 32 à 27.

Victoire sans appel pour le Volley-Ball Club de Chamalières

La victoire contre Mougins (3-2), la semaine passée, a donné une véritable bouffée d’oxygène aux « Panthères » de Chamalières,

Elle a surtout permis au VBCC de faire un grand pas vers le maintien.

Autant la victoire contre les Azuréennes était acquise dans la douleur, autant celle contre France Avenir 24 a été plus « tranquille » lors de la 19ème journée.

Un succès 3 sets à 0 contre les jeunes du Pôle France qui satisfaisait l’entraîneur chamalièrois, même si le contenu du match laissait quelques regrets.

Prochain rendez-vous pour le VBCC, le Mardi 4 février contre Mulhouse, match en retard de la 15ème journée de Ligue A Féminine.

Le FC Chamalières, à l’assaut du leader !

Si le Football Club de Chamalières ne jouait pas le week-end dernier, le club s’active en coulisse pour préparer un bel événement le samedi 8 Février.

En effet, les Chamalièrois partiront à l’assaut du leader, le FC Sète.

Et pour recevoir ce club mythique du football français, le FCC mettra en place plusieurs animations :

  • Tifo à l’entrée des joueurs
  • Coup d’envoi fictif donné par Alex Barry de l’ASM Chamalières Natation
  • et d’autres surprises

Rendez-vous donc le samedi 8 Février à 18h au stade Claude Wolff

Le Stade Clermontois Sport Boule en quart de finale contre Villefranche

C’était repos également pour l’équipe de Boules lyonnaises du Stade Clermontois.

Le Stade Clermontois Sport Boules, qui a réalisé une saison régulière quasi-parfaite en National 2, aura l’honneur et le plaisir de recevoir l’équipe de Villefranche sur Saône en quart de finale, le samedi 8 Février à partir de 14h au Boulodrome Municipal de Clermont-Ferrand.

Une rencontre à vivre en direct commenté et en intégralité sur la page Facebook officiel du club.

Read more
clubs partenaires

Un week-end victorieux pour nos clubs partenaires

Foot, Handball, Volley-Ball, Volley-Ball Club Chamalières

C’est un week-end prolifique pour nos clubs partenaires avec 3 victoires en 3 rencontres. Félicitations à tous les acteurs/actrices pour cette grandes premières.

Le FC Chamalières reste invaincu en 2020

Le Football Club de Chamalières se déplaçait à Andrézieux pour un match important dans l’optique de l’opération maintien.

Car oui, l’ABFC est à la lutte pour le maintien, comme Chamalières, alors qu’en début de saison il visait plutôt le haut du classement.

D’ailleurs, on se souvient que cette même équipe était venue donner une « leçon » au puydômois, 4 à 0, au stade Claude Wolff le 24 août dernier, pour le premier match du FCC à domicile.

Oui mais voilà, depuis la donne a changé, et la dynamique positive est clairement pour les auvergnats.

Les joueurs d’Arnaud Marcantéi sont invincibles en 2020 avec une victoire contre le Stade Bordelais (4-2) et un nul contre Colomiers (1-1).

Le (court) déplacement à Andrézieux-Bouthéon devait être celui de la confirmation, surtout que le FC Chamalières a été particulièrement actif lors du mercato hivernal.

Les « Faucons » (surnom des joueurs d’Andrézieux) étaient 13ème avec 16 points, devant la réserve de l’AS Saint-Etienne (14 points) et Chamalières avec 13 points avant cette rencontre.

La première mi-temps était plutôt équilibrée, les deux équipes jouaient avec le frein à main, l’enjeu du match prenait le pas sur le contenu en lui même.

C’est Chamalières qui se libérait en seconde période par le but de Koné à la 65ème minute.

Koné, est le nouveau serial-buteur du FCC, déjà auteur de 4 buts dont un triplé contre le Stade Bordelais, depuis son arrivée cet hivers.

Finalement, avec cette victoire, le FC Chamalières revient au niveau de son adversaire du jour au classement avec 16 points et passe devant les « verts » de l’ASSE.

Le HBC Cournon s’impose contre Marsannay

Pour le premier match de l’année 2020, les « rouge et noir » recevaient l’équipe de Cercle Laïque Marsannay.

Une équipe de Côte d’Or qui évolue plutôt en bas de classement, contre le HCCA qui regarde vers le haut de la N2.

Le match piège par excellence.

Et les Cournonais ont bien failli tomber dedans, mais ce sont finalement imposés 35 à 30.

Il faudra montrer un autre visage dès ce samedi, contre Aix-Savoie, une autre équipe de milieu de tableau, à 20h45 au gymnase Boisset.

Le VBCC remporte le match à ne pas perdre

Le Volley-Ball Club de Chamalières affrontait Mougins pour le compte de la 17ème journée de Ligue A Féminine.

Une rencontre extrêmement importante dans l’optique du maintien au plus haut niveau du volley-ball féminin français.

En effet, le MO Mougins est avant-dernier de LAF, et seul relégable.

Une victoire et le VBCC faisait un grand pas vers le maintien.

Et dans ce match de la peur, c’est Mougins qui débutait le mieux.

Les deux premiers sets étaient complètement à l’avantage des visiteuses (24-26; 25-20), avant un incroyable retour des « Panthères » après la pause (25-23; 25-21).

Les coéquipières de la capitaine Christelle Nana montraient un autre visage pour arracher le tie-break.

Certainement le set le plus abouti, remporté 15-12, qui donnait la victoire et très probablement le maintien au VBCC.

L’équipe pouvait alors laisser éclater sa joie, devant le public debout, qui venait de vivre une soirée complètement folle.

Chamalières, 11ème, compte désormais 10 points d’avances sur Mougins 13ème et 4 sur le 12ème Paris, prochain adversaire des filles de l’entraîneur Atman Toubani.

 

 

 

Read more
FC Chamalières

Le FC Chamalières, un club doublement labellisé

Foot

Ce mardi 21 janvier à la Maison des associations de la ville de Chamalières, la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes de football remettait deux labels au Football Club Chamalières lors d’une soirée conviviale.

Le FC Chamalières, un club doublement labellisé

La Ligue Auvergne-Rhône-Alpes de football (LAURA Foot) organisait, en collaboration avec le Football Club de Chamalières et de la municipalité, une réception à la Maison des Associations afin de remettre deux labels au club local du FCC.

Fait assez rare pour être souligné, l’obtention de deux labels, « excellence » et « féminin bronze » donnait une saveur encore plus particulière à cette soirée.

De nombreuses personnalités étaient présentes dans la salle, Pascal Parent le président de LAURA foot, André Champeil le président du district du Puy de Dôme, Louis Giscard d’Estaing le maire de Chamalières, Jean-Marc Morvan le maire d’Orcines, les représentants locaux du Crédit Agricole et les conseillers départementaux Jean Ponsonnaille et Marie-Anne Marchis.

Après les quelques mots d’introduction de la Ligue, c’est le président du FC Chamalières, Didier Chastang qui a pris la parole au pupitre.

Il a présenté la structure, les différentes composantes du club, le chemin parcouru et les perspectives d’avenir qui s’annoncent particulièrement prometteuses.

Il a aussi pointé du doigt l’évolution rapide de « son » club depuis plusieurs années, et aussi le manque de structures pour accueillir les quelques 450 licencié(e)s que compte le Football Club de Chamalières.

L’homme fort du FCC n’a pas manqué de remercier la mairie de Chamalières, premier soutien logistique et financier du club, ainsi que la municipalité voisine d’Orcines qui met à disposition ses terrains.

Didier Chastang a conclu son intervention par un grand merci collectif « car on a tous besoin les uns des autres« .

La formation, au cœur du projet du Football Club de Chamalières

Puis c’est Julien Vazeilles, en charge de la politique de formation, qui a pris le micro.

Après avoir rapidement passé en revue les différentes composantes du club « Rouge et blanc », il a détaillé les projets à plus ou moins long terme.

Concrètement, le but est d’ouvrir le club à d’autres horizons comme le foot loisirs/découverte (une première dans le Puy de Dôme), le foot baby, le futsal.

L’objectif également est d’investir les écoles en mettant à disposition les éducateur(trice)s diplômé(e)s du FC Chamalières, dont le nombre est en très net augmentation et d’ouvrir des sections sportives dans les collèges et lycées.

S’ajoute à cela le développement du football féminin avec la création d’une équipe de foot à 11.

La création d’une école d’arbitrage est également en cours de réflexion.

Jouer au plus haut niveau national et régional

Bien sûr, la pratique du football pour tous n’empêche pas le club d’être également ambitieux sur le plan de la compétition.

Comme l’a souligné le responsable technique et entraîneur de l’équipe Une, Arnaud Marcantei, l’objectif est de « faire monter les équipes jeunes au plus haut niveau régional« .

A terme, la formation alimentera l’équipe première du FC Chamalières (qui évolue en National 2), ce qui n’est pas encore la cas actuellement.

Louis Giscard d’Estaing, 1er magistrat de Chamalières, a conclu les prises de parole en félicitant les acteurs pour le travail accomplie afin de recevoir ces deux labels : « une véritable fierté pour notre ville« .

Tout le monde c’est ensuite retrouvé pour le traditionnel buffet dînatoire, l’occasion de débriefer la soirée autour d’un verre.

Read more
FC Chamalière

Le FC Chamalières débute idéalement l’année 2020

Foot

Le Football Club Chamalières disputait son 1er match officiel de l’année 2020, ce week-end, contre le Stade Bordelais. Une rencontre maîtrisait par les chamalièrois qui débutent parfaitement la deuxième partie de saison.

Un match important dans la course au maintien

Ce n’était pas vraiment le premier match de l’année pour le FCC, il avait disputé une rencontre amicale contre l’équipe de Saint-Flour (National 3) une semaine plus tôt. L’équipe « rouge et blanc » s’était imposée par 2 buts à 0, doublé de Koné.

En revanche, le choc contre le Stade Bordelais était bien le premier match officiel.

Une rencontre extrêmement importante entre le dernier et l’avant-dernier de la poule C de National 2.

Autant dire que la défaite était interdite.

Avant cette rencontre, le FC Chamalières était 15ème avec 9 points (2 victoires, 3 nuls et 9 défaites), juste devant la lanterne rouge, le Stade Bordelais, avec 5 points.

4 recrues pour un nouveau départ

Pour remonter au classement et viser l’objectif du maintien, Chamalières s’est renforcé durant le mercato hivernal.

Pas moins de quatre nouvelles recrues sont arrivées, pour deux départs.

Des renforts de choix, notamment dans le secteur offensif, mais pas que, avec également l’arrivée d’un défenseur central d’expérience.

Les départs : 

  • Jérémy Fernandez à Seyssinet
  • Clément Huet au Luxembourg

Les arrivées :

  • Steve M’Bida, 29 ans, attaquant de l’US Le Pontet
  • Corentin Chauve, 26 ans, milieu offensif d’Ain Sud Foot (N3)
  • Aboubakar Koné, 26 ans, attaquant de Drancy (N2) auteur d’un doublé contre Saint-Flour
  • Mafall Seck, 28 ans, défenseur central du FC Chambly

Un FC Chamalières puissance 4

Certainement un peu tétanisées par l’enjeu, aucune des deux équipes ne prenaient le jeu à son compte durant les vingt premières minutes de la partie.

Il fallait donc attendre la 24ème minute de jeu pour voir le 1er but de la rencontre signé Ducasse pour le Stade Bordelais.

Un but qui va paradoxalement désinhiber les hommes d’Arnaud Marcantéi, qui ne mettaient pas longtemps à réagir par l’intermédiaire de Couderc seulement 3 minutes après le but encaissé.

Et ce n’est pas l’expulsion de Kévin Bouvier, à la 35ème minute, qui allait arrêter la machine chamalièroise qui était en route !

Par 3 fois, le nouvel attaquant du FCC, Aboubacar Koné, trouvait le chemin des filets (40′, 58′, 70′).

Un triplé pour ses débuts sous le maillot « rouge », il ne pouvait pas mieux commencer. Le public ne s’y trompait pas au moment de sa sortie, sous une standing-ovation largement méritée.

Le nouveau « chouchou » du Claude-Wolff pouvait aussi compter sur un collectif ultra concentré et motivé.

A force de reculer, les chamalièrois encaissaient un 2ème but à la 80ème minute, sans conséquence.

Score final, 4 buts à 2 pour le FCC, qui trouvait là SON match référence.

Malgré ce succès, le FC Chamalières reste 15ème avec 12 points, à 4 points du 1er non-relégable Trélissac (qui a battu Bourges).

Il faudra confirmer, dès ce samedi, contre Colomiers au stade Claude Wolff à 16h.

Read more
Handball Club Cournon Auvergne

Cournon garde son invincibilité à domicile, le FC Chamalières peut nourrir des regrets

Foot, Handball, Volley-Ball, Volley-Ball Club Chamalières

Le Handball Club Cournon Auvergne s’impose une nouvelle fois dans son antre de Boisset, et garde ainsi son invincibilité à domicile. En revanche, le Football Club de Chamalières s’est incliné contre Bergerac après être revenu au score.

Le HCCA imbattable à la maison

Après un début de saison plutôt compliqué, le HC Cournon Auvergne a trouvé son rythme, et surtout un niveau de jeu plus en adéquation avec les objectifs annoncés.

Longtemps handicapé par une défense trop poreuse, Cournon a en revanche une attaque extrêmement prolifique.

Elle l’a une nouvelle fois prouvé ce week-end, contre Longvic, pour le compte de la 7ème journée de National 2 Masculine.

Avec 38 buts inscrits, l’équipe entraînée par Nebojsa Lancarevic sait marquer, et l’a démontré sans se mettre en danger.

Mais avec 30 buts encaissés, elle revient dangereusement à un niveau de début de saison, après avoir réalisée une très belle performance contre Saint-Etienne, en encaissant seulement 23 points.

D’ailleurs, sur les 3 rencontres à domicile depuis le début du championnat, les « Dragons » de Cournon ont à chaque fois marquer 38 buts (contre Annecy, Saint-Etienne et Longvic).

Une belle régularité, presque chirurgicale, qui permet surtout aux « rouge et noir » de rester invaincus au Gymnase Boisset.

Cette belle victoire contre Longvic, permet surtout de poursuivre la belle série en cours, après la victoire contre les « verts » de Saint-Etienne et l’excellent nul à Vénissieux.

Le HCCA remonte ainsi à la 6ème place au classement, avec 14 points, à seulement 2 petits points du second, Vénissieux.

Prochain match du côté de Dijon, actuellement 3ème de la poule. Le prochain match au gymnase Raymond Boisset aura lieu le samedi 7 décembre contre Chalon, ce sera la fête pour le dernier match de l’année 2019 !

Le FC Chamalières aurait pu espérer mieux contre Bergerac

La rencontre face à Bergerac aurait du se jouer en Dordogne. Mais la pelouse n’avait pas supporté le match de coupe de France contre le Clermont Foot 63, et un arrêté de la ville de Bergerac interdisait la rencontre d’avoir lieu.

Les responsables du FCC ont alors accepté d’inverser la rencontre, qui se jouait donc au stade Claude Wolff.

Et encore une fois, les hommes d’Arnaud Marcantéi ont largement tenu la dragée haute à une équipe de Bergerac bien plus forte sur le papier.

Les visiteurs ouvraient néanmoins le score, à la 41ème minute, juste avant la pause.

Sûr de son jeu, Chamalières revenait au score par Colo à la 67ème minute.

Mais Bergerac, 3ème du classement avant la rencontre, profitait de la fébrilité chamalièroise pour reprendre un avantage définitif par Touré à la 87ème minute.

Un dénouement cruel pour nos puydômois, qui n’auront pas démérité, en faisant preuve de courage et d’abnégation.

Ils auront l’occasion de montrer de quoi ils sont capables, avec on l’espère une toute autre issue, dès ce samedi 30 novembre, avec la réception de Saint-Pryvé-Saint-Hilaire 12ème avec seulement 3 points d’avances sur les « rouge et blanc » de la TeamCham !

Match reporté pour le VBCC

Le Volley-Ball Club Chamalières devait affronter Le cannet, pour le compte de la 9ème journée de Ligue A Féminine.

Mais à cause des intempéries dans le sud-est de la France, la rencontre a été annulée et reportée à une date ultérieure.

Les « panthères » de Chamalières sont rentrées le dimanche vers 17h, après avoir passées la nuit sur place.

Prochain match pour le VBCC, ce samedi 30 novembre contre Marcq en Baroeul à Chatrousse.

Read more