Agence KINIC
15 Rue d’Alsace
63110 Beaumont

FC Chamalières

Le FC Chamalières tient tête au leader, le SCSB en demi-finale

Basket, Foot, Handball, Sport boules, Stade Clermontois Sport Boules, Volley-Ball, Volley-Ball Club Chamalières

C’était l’affiche du week-end en National 2, le Football Club de Chamalières recevait le leader Sète au stade Claude Wolff. L’objectif était clair, rester invaincu en 2020. Dans le même temps, le Stade Clermontois Sport Boules jouait une rencontre très importante contre Villefranche sur Saône, le quart de finale du championnat Nationale 2.

Le FC Chamalières est parti à l’assaut du leader

C’est un club mythique du football français qui foulait la pelouse du stade Claude Wolff, le samedi 8 février à Chamalières.

Le FC Sète est en effet le premier club a réaliser le doublé coupe/championnat, dans les années 30.

Mais pas de quoi impressionner les hommes d’Arnaud Marcantéi qui restaient invaincus en 2020 avant de recevoir les héraultais.

Et les Chamalièrois comptaient bien le rester !

Pour « motiver » les joueurs, le club puydômois avaient organisé un tifo tout rouge à l’entrée des joueurs, de quoi galvaniser les troupes avant le « combat » face au Sètois.

Bien regroupés derrière, les « rouge et blanc » contenaient les attaques des visiteurs, et se procuraient de belles occasions en contre.

Finalement aucune des deux équipes ne parvenait à inscrire le libérateur, et les acteurs quittaient la pelouse sur un score de 0-0.

Un bon point pour le Football Club de Chamalières contre le leader de la poule et candidat affirmé à la montée en National 1.

Mais surtout, le FCC reste invaincu en 2020 avec 3 victoires et deux nuls !

Le Stade Clermontois Boules se qualifie pour la demi-finale de N2

Les Stadistes jouaient un match extrêmement important contre Villefranche sur Saône, un quart de finale de Nationale 2 à domicile.

Certainement le tirage le plus « à la porté » des clermontois, avec surtout l’avantage de jouer « à la maison ».

Une rencontre qui débutait avec 30 minutes de retard.

Les joueurs du président Julien Pradines prenaient les devants mais sans jamais vraiment creuser l’écart avec leurs adversaires.

Score par tour : 

5-3, 10-8, 3-3, 7-6.

Au bout du suspense, le Stade Clermontois s’imposait 25-20 et gagnait le droit de jouer le prochain tour.

La N4 et la N1 féminine s’imposaient également à Alixan.

Cournon confirme sa bonne dynamique à Annecy

Une victoire dans la douleur, mais qui permet de poursuivre la belle série de 3 victoires dont 2 à Boisset.

Surtout, le groupe cournonnais se rassure avec cette victoire à l’extérieur, alors qu’il restait sur une défaite frustrante à Beaune 38-33.

Les « rouge et noir » se sont mis dans les meilleures conditions avant d’enchaîner deux matchs « à la maison », le 29 février à la Maison des Sports de Clermont-Fd, en collaboration avec le HBCAM63 (D2 féminine), puis la réception du leader Vesoul au gymnase Boisset le 14 mars. Un choc en perspective !

Pour être complet, le Volley-Ball Club de Chamalières s’est incliné logiquement à Cannes sur le score de 3 sets à 1, sans la libéro Anne-Laure Margirier victime d’une luxation au 5ème doigt lors d’un entrainement.

Read more
FC Chamalières

Le FC Chamalières, un club doublement labellisé

Foot

Ce mardi 21 janvier à la Maison des associations de la ville de Chamalières, la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes de football remettait deux labels au Football Club Chamalières lors d’une soirée conviviale.

Le FC Chamalières, un club doublement labellisé

La Ligue Auvergne-Rhône-Alpes de football (LAURA Foot) organisait, en collaboration avec le Football Club de Chamalières et de la municipalité, une réception à la Maison des Associations afin de remettre deux labels au club local du FCC.

Fait assez rare pour être souligné, l’obtention de deux labels, « excellence » et « féminin bronze » donnait une saveur encore plus particulière à cette soirée.

De nombreuses personnalités étaient présentes dans la salle, Pascal Parent le président de LAURA foot, André Champeil le président du district du Puy de Dôme, Louis Giscard d’Estaing le maire de Chamalières, Jean-Marc Morvan le maire d’Orcines, les représentants locaux du Crédit Agricole et les conseillers départementaux Jean Ponsonnaille et Marie-Anne Marchis.

Après les quelques mots d’introduction de la Ligue, c’est le président du FC Chamalières, Didier Chastang qui a pris la parole au pupitre.

Il a présenté la structure, les différentes composantes du club, le chemin parcouru et les perspectives d’avenir qui s’annoncent particulièrement prometteuses.

Il a aussi pointé du doigt l’évolution rapide de « son » club depuis plusieurs années, et aussi le manque de structures pour accueillir les quelques 450 licencié(e)s que compte le Football Club de Chamalières.

L’homme fort du FCC n’a pas manqué de remercier la mairie de Chamalières, premier soutien logistique et financier du club, ainsi que la municipalité voisine d’Orcines qui met à disposition ses terrains.

Didier Chastang a conclu son intervention par un grand merci collectif « car on a tous besoin les uns des autres« .

La formation, au cœur du projet du Football Club de Chamalières

Puis c’est Julien Vazeilles, en charge de la politique de formation, qui a pris le micro.

Après avoir rapidement passé en revue les différentes composantes du club « Rouge et blanc », il a détaillé les projets à plus ou moins long terme.

Concrètement, le but est d’ouvrir le club à d’autres horizons comme le foot loisirs/découverte (une première dans le Puy de Dôme), le foot baby, le futsal.

L’objectif également est d’investir les écoles en mettant à disposition les éducateur(trice)s diplômé(e)s du FC Chamalières, dont le nombre est en très net augmentation et d’ouvrir des sections sportives dans les collèges et lycées.

S’ajoute à cela le développement du football féminin avec la création d’une équipe de foot à 11.

La création d’une école d’arbitrage est également en cours de réflexion.

Jouer au plus haut niveau national et régional

Bien sûr, la pratique du football pour tous n’empêche pas le club d’être également ambitieux sur le plan de la compétition.

Comme l’a souligné le responsable technique et entraîneur de l’équipe Une, Arnaud Marcantei, l’objectif est de « faire monter les équipes jeunes au plus haut niveau régional« .

A terme, la formation alimentera l’équipe première du FC Chamalières (qui évolue en National 2), ce qui n’est pas encore la cas actuellement.

Louis Giscard d’Estaing, 1er magistrat de Chamalières, a conclu les prises de parole en félicitant les acteurs pour le travail accomplie afin de recevoir ces deux labels : « une véritable fierté pour notre ville« .

Tout le monde c’est ensuite retrouvé pour le traditionnel buffet dînatoire, l’occasion de débriefer la soirée autour d’un verre.

Read more
FC Chamalières

Andrézieux trop fort pour le FC Chamalières (0-4)

Foot

C’est dans un stade Claude Wolff plein comme un œuf, et sous un beau soleil d’été, que le FC Chamalières recevait l’équipe d’Andrézieux-Bouthéon Football Club, ce samedi 24 Août pour le compte de la 3ème journée de N2.

Un retour à domicile pour le FC Chamalières

Après deux premières journées de championnat à l’extérieur, les Chamalièrois jouaient leur première rencontre en National 2 à domicile.

Mais pour ce grand baptême du feu, les hommes d’Arnaud Marcantei avaient en face d’eux un des cadors du championnat.

En effet, l’ABFC est un club ambitieux, avec à sa tête un président prestigieux en la personne de François Clerc, ancien joueur international de l’Olympique Lyonnais, et également passé par l’AS Saint-Etienne, l’OGC Nice et le Gazelec d’Ajaccio.

« Un autre monde » par rapport au FC Chamalières qui découvre ce niveau, mais pas sans appétit pour autant !

A la tête du club de la Loire, un certain Jean-Noël Cabezas, bien connu dans la métropole clermontoise, pour avoir été entraîneur-adjoint au Clermont Foot 63 de 2004 à 2016, avant de filer à Fréjus puis de poser ses valises à Andrézieux-Bouthéon en Janvier 2019.

Un certain nombre de joueurs d’Andrézieux ont connu le haut-niveau comme Charly Pereira-Lage (le frère de l’ancien clermontois Mathias), Souleiman Djabour (également passé par le Clermont Foot 63) ou encore Ali M’Madi.

Les « rouge » de Chamalières restaient sur une belle victoire 1 à 0 au Stade Bordelais, après avoir chuté en ouverture du championnat à Romorantin sur le plus petit des scores (0-1).

Malgré la pression du premier match « à la maison », les locaux débutaient la partie de manière complètement décomplexée, en s’offrant les premières occasions dangereuses, dont une frappe sur la barre.

Les visiteurs laissaient passer l’orage avant de renverser la situation, et de prendre le jeu à leur compte.

Pourtant bien en place, et plutôt entreprenants, les Chamalièrois se faisaient surprendre une première fois à la 20ème minute par Charly Pereira-Lage.

La pression des ligériens s’accentuait sur le but de Jean-Baptiste Fourneuve, le portier du FC Chamalières, qui devait céder une nouvelle fois 13 minutes plus tard (Djabour, 33ème), suite à une grossière erreur défensive.

C’est donc sur le score de 0-2 que les deux équipes rentraient aux vestiaires.

Une seconde période difficile

La seconde période ne débutait pas idéalement pour le jeune groupe chamalièrois, puisque dès la 48ème minute l’arbitre sifflait un pénalty parfaitement logique pour Andrézieux-Bouthéon.

Une action pas du tout du goût de l’entraîneur du FCC, furieux de l’excès d’engagement de son joueur sur cette action.

Djabour se chargeait de transformer le « péno » (0-3).

Avec cette avantage confortable, le ABFC se contentait désormais de contenir les assauts des Puydômois, qui ne baissaient pas les bras.

Au contraire, à la demande d’Arnaud Mercantei, Chamalières prenait le contrôle du ballon, en se procurant quelques occasions dangereuses, sans pour autant trouver la faille.

A force de se découvrir, les Chamalièrois laissaient une brèche dont M’Madi s’engouffrait pour inscrire le 4ème but de la partie pour son équipe.

Un score de 4 à 0 relativement sévère et qui ne reflète pas vraiment la physionomie de la rencontre.

Pour le FC Chamalières, l’apprentissage de la N2 continue, « il va falloir apprendre vite et pas prendre des 4 à 0 chaque week-end »  prévenait Arnaud Mercantei, lucide, après la rencontre.

Prochain match à Sète avant de recevoir Trélissac, le samedi 7 septembre à 18h, au stade Claude Wolff.

Retrouvez le résumé de la rencontre et la réaction d’Arnaud Mercantei en vidéo réalisé par notre agence :

Read more