Andrézieux trop fort pour le FC Chamalières (0-4)

Foot
FC Chamalières

C’est dans un stade Claude Wolff plein comme un œuf, et sous un beau soleil d’été, que le FC Chamalières recevait l’équipe d’Andrézieux-Bouthéon Football Club, ce samedi 24 Août pour le compte de la 3ème journée de N2.

Un retour à domicile pour le FC Chamalières

Après deux premières journées de championnat à l’extérieur, les Chamalièrois jouaient leur première rencontre en National 2 à domicile.

Mais pour ce grand baptême du feu, les hommes d’Arnaud Marcantei avaient en face d’eux un des cadors du championnat.

En effet, l’ABFC est un club ambitieux, avec à sa tête un président prestigieux en la personne de François Clerc, ancien joueur international de l’Olympique Lyonnais, et également passé par l’AS Saint-Etienne, l’OGC Nice et le Gazelec d’Ajaccio.

« Un autre monde » par rapport au FC Chamalières qui découvre ce niveau, mais pas sans appétit pour autant !

A la tête du club de la Loire, un certain Jean-Noël Cabezas, bien connu dans la métropole clermontoise, pour avoir été entraîneur-adjoint au Clermont Foot 63 de 2004 à 2016, avant de filer à Fréjus puis de poser ses valises à Andrézieux-Bouthéon en Janvier 2019.

Un certain nombre de joueurs d’Andrézieux ont connu le haut-niveau comme Charly Pereira-Lage (le frère de l’ancien clermontois Mathias), Souleiman Djabour (également passé par le Clermont Foot 63) ou encore Ali M’Madi.

Les « rouge » de Chamalières restaient sur une belle victoire 1 à 0 au Stade Bordelais, après avoir chuté en ouverture du championnat à Romorantin sur le plus petit des scores (0-1).

Malgré la pression du premier match « à la maison », les locaux débutaient la partie de manière complètement décomplexée, en s’offrant les premières occasions dangereuses, dont une frappe sur la barre.

Les visiteurs laissaient passer l’orage avant de renverser la situation, et de prendre le jeu à leur compte.

Pourtant bien en place, et plutôt entreprenants, les Chamalièrois se faisaient surprendre une première fois à la 20ème minute par Charly Pereira-Lage.

La pression des ligériens s’accentuait sur le but de Jean-Baptiste Fourneuve, le portier du FC Chamalières, qui devait céder une nouvelle fois 13 minutes plus tard (Djabour, 33ème), suite à une grossière erreur défensive.

C’est donc sur le score de 0-2 que les deux équipes rentraient aux vestiaires.

Une seconde période difficile

La seconde période ne débutait pas idéalement pour le jeune groupe chamalièrois, puisque dès la 48ème minute l’arbitre sifflait un pénalty parfaitement logique pour Andrézieux-Bouthéon.

Une action pas du tout du goût de l’entraîneur du FCC, furieux de l’excès d’engagement de son joueur sur cette action.

Djabour se chargeait de transformer le « péno » (0-3).

Avec cette avantage confortable, le ABFC se contentait désormais de contenir les assauts des Puydômois, qui ne baissaient pas les bras.

Au contraire, à la demande d’Arnaud Mercantei, Chamalières prenait le contrôle du ballon, en se procurant quelques occasions dangereuses, sans pour autant trouver la faille.

A force de se découvrir, les Chamalièrois laissaient une brèche dont M’Madi s’engouffrait pour inscrire le 4ème but de la partie pour son équipe.

Un score de 4 à 0 relativement sévère et qui ne reflète pas vraiment la physionomie de la rencontre.

Pour le FC Chamalières, l’apprentissage de la N2 continue, « il va falloir apprendre vite et pas prendre des 4 à 0 chaque week-end »  prévenait Arnaud Mercantei, lucide, après la rencontre.

Prochain match à Sète avant de recevoir Trélissac, le samedi 7 septembre à 18h, au stade Claude Wolff.

Retrouvez le résumé de la rencontre et la réaction d’Arnaud Mercantei en vidéo réalisé par notre agence :

Poster un commentaire