Agence KINIC
15 Rue d’Alsace
63110 Beaumont

Non classé

shooting photo

Sportifs, optez pour un shooting photo/vidéo pour valoriser votre image

Non classé

L’image est à notre époque particulièrement importante pour un sportif souhaitant améliorer sa communication et/ou trouver de nouveaux sponsors. Pour valoriser l’image des athlètes, l’agence KINIC propose désormais un service de shooting photo en studio.

Le studio photo de l’agence KINIC

Depuis peu, l’agence KINIC propose aux structures sportives et aux sportifs de participer à une séance photo en studio afin de pouvoir valoriser davantage leur image et leur discipline. Les photographes de notre agence pourront mettre en avant votre image, votre club, votre sport et vos sponsors à travers une séance photo sur fond uni d’une soixantaine de minutes. De plus, si vous souhaitez aller plus loin, notre équipe peut également réaliser une vidéo studio, de type présentation, interview ou autre.

Nous vous conseillons de venir avec la tenue et le matériel qui symboliseront le mieux votre activité. Tout au long de la séance, notre photographe sera là pour vous guider en fonction des accessoires que vous aurez à votre disposition et mettra en valeur votre talent avec plusieurs jeux de lumière.

La valorisation par l’image

Avoir une photo professionnelle de vous, vous permettra de l’utiliser sur vos supports de communication digitale comme votre site web officiel ou vos réseaux sociaux professionnels. Mais avoir une photo studio est également un bon moyen pour valoriser votre talent afin de trouver les nouveaux sponsors qui vous aideront à financer vos entraînements et à améliorer considérablement vos performances sportives. Avoir une photo professionnelle pourra également vous permettre de mettre en avant vos sponsors actuels afin de les remercier pour leur aide et leur encouragement tout au long de votre carrière.

Notre équipe de professionnels compte désormais plusieurs années d’expériences dans la prise de photos ou de vidéos sportives dans différents domaines : football, basket, volley-ball, natation, tir à l’arc…

Offre de rentrée

En ce début de saison, nous vous proposons une offre de rentrée au prix de 49 euros ttc pour un sportif seul et de 159 euros ttc pour une équipe de sportifs issue d’un club.

Pour commander un shooting photo ou pour toute demande de renseignements, contactez-nous au 07 78 26 50 83 ou par mail à contact@kinic.fr

Read more
sport auvergnat

Une saison 2018/2019 exceptionnelle pour le sport auvergnat

Non classé

Si le sport auvergnat n’a pas toujours connu le succès, la saison 2018/2019 restera comme un millésime exceptionnel, avec pas moins de 6 montées au niveau national dans les sports majeurs, et 7 maintiens, avec en prime quelques beaux parcours.

Une année riche en accessions

Il y a des accessions programmées, comme celle du HBCAM63 (Handball Clermont Auvergne Métropole 63) en D2 féminine, et d’autres plus inattendues comme le FC Chamalières en N2 de football et l’US Issoire en Fédérale 1 de rugby.

Dans tous les cas, c’est une véritable effusion de joie pour les clubs concernés. Une saison sportive est toujours très longue, alors quand arrive le moment de fêter la montée, les mots ne sont jamais assez forts.

Dans le bassin clermontois désormais, il n’y a pas que l’ASM Clermont Auvergne, il faut aussi compter sur le Clermont Foot 63 repris récemment par l’homme d’affaire suisse Ahmet Shaeffer, et qui nourrit de belles ambitions en Ligue 2.

Le début de saison lui donne pour l’instant raison, dans la continuité de la précédente (play-off), avec des idées nouvelles en terme de marketing.

Sur les parquets de basket, c’est le Jeanne d’Arc de Vichy-Clermont Auvergne qui est le porte drapeau régional. Et c’est sur un très beau Quart de finale de Pro B que s’est achevée la saison 2018/2019 du club métropolitain.

Les hommes de Guillaume Vizade ont réalisé une très belle saison, et comptent bien enchaîner avec la prochaine.

Mais ces belles performances n’ont pas pour autant ralenti la machine ASM Clermont Auvergne avec un titre de Challenge européen contre La Rochelle (36-16) et une finale de Top 14 perdue au stade de France contre l’ogre Toulousain (18-24).

Dans la catégorie SASP (société anonyme sportive professionnelle) il y a aussi le Stade Aurillacois, qui s’est maintenu en Pro D2, de justesse (14è sur 16).

Du côté des associations, il faut noter l’accession du HCCA (Hockey Club Clermont Auvergne) en D1 après une saison parfaite avec un titre de D2, et Le Puy Foot 43 en National, soit le 3ème niveau du football français.

Une récompense pour tous ces clubs qui travaillent pour progresser, mais parfois cela ne suffit pas, et l’argent reste quand même le nerf de la guerre.

La montée est une chose, mais encore faut-il parvenir à ce maintenir au niveau supérieur

C’est ce qu’a réalisé le Volley-Ball Club de Chamalières en Ligue A Féminine, soit le plus haut niveau du volley-ball féminin français.

Au terme de la saison 2014/2015, le club de la présidente Mylène Toubani-Bardet grimpait en LAF à la surprise générale.

Le VBCC n’était pas du tout structuré pour ce niveau, les dirigeants ont alors décidé de faire appel à l’Agence Kinic pour les aider, et en deux mois le club était prêt pour disputer le championnat.

Tout était à faire, communication, marketing, partenariat, mais avec beaucoup d’énergie et d’organisation, la mission était remplie.

Le point d’orgue était le record d’affluence battu à la Maison des Sports de Clermont-Fd contre Le Cannet 4109 spectateurs le 16 janvier 2016 !

Malgré la relégation lors du dernier match (sur un point!), le Volley-Ball Club de Chamalières parvenait à revenir en Ligue A la saison suivante pour ne plus la quitter depuis.

Le club phare de volley-ball de la région Auvergne-Rhône-Alpes continue de se structurer avec l’agence Kinic pour la 5ème saison consécutive.

La situation est un peu similaire pour le Football Club de Chamalières, le voisin du VBCC a accédé en National 2 à la surprise générale, mais sans vraiment y être préparé.

Comme le grand frère du volley quelques années plus tôt, le FCC a fait appel à l’Agence Kinic pour l’aider à se structurer, sans pour autant perdre l’âme qui le caractérise.

Le club est uniquement composé de bénévoles, c’est pourquoi l’équipe dirigeante a souhaité s’entourer de professionnels pour développer la communication, le marketing et la recherche de partenaires.

Le Stade Clermontois Sport Boules du président Julien Pradines est monté en N2, son objectif en début de saison.

Ce n’est donc pas une surprise, mais le club qui évolue désormais dans un boulodrome flambant neuf s’est donné les moyens de faire plus que de la figuration lors de la saison 2019/2020. Toujours avec le soutien de la société Kinic en matière de communication.

Le Handball Club Cournon Auvergne n’a pas (encore) connu les joies de la montée en National 1, mais il s’y prépare activement.

C’est sur un maintien en N2 que le club cournonnais a terminé la saison 2018/2019.

Mais le HCCA espère ne pas végéter en National 2 trop longtemps, et s’active d’ores et déjà pour grimper d’un échelon dans de bonnes conditions.

Afin d’accélérer le développement, le club de handball de Cournon a noué un partenariat avec l’agence Kinic afin d’accroître sa visibilité et ainsi faire connaitre au plus grand nombre son ambitieux projet.

On l’a vu, monter au niveau supérieur est une chose, un moment extrêmement important dans la vie d’un club, d’une équipe. Mais le plus dur est de se structurer pour continuer à se développer.

Vous êtes à la recherche d’un accompagnement que ce soit sur la communication, le marketing ou la recherche de partenaires pour votre club ?

Contactez-nous dès maintenant.

 

 

Read more
recherche de partenaires

L’agence Kinic vous accompagne dans votre recherche de partenaires

Non classé

Spécialiste du milieu sportif depuis plusieurs années, l’agence Kinic a su se forger une expérience et une notoriété dans le secteur. Son activité lui a permis de recenser les différentes lacunes que les structures sportives pouvaient avoir sur le sujet et d’en conclure que le manque de savoir-faire et de connaissances dans la recherche de partenariats était particulièrement important. Pour compenser ces manques, depuis 2014, l’agence Kinic accompagne les structures et les sportifs de haut-niveau dans leurs recherches en matière de sponsoring.

Des formations adaptées au milieu sportif

L’agence Kinic, organisme de formation agréé et détenteur du Datadock depuis quelques mois, dispense des formations aux associations sportives afin de leur apprendre les bonnes pratiques dans la recherche de sponsors. Que ce soit par le biais de sessions groupées en présidentiel organisées par le Comité Départemental et Sportif du Puy-de-Dôme ou via des sessions personnalisées, différentes structures font appel à l’agence Kinic pour être formées sur le domaine.

C’est notamment le cas du Comité Départemental de Tennis, qui en mai dernier a fait appel aux services de notre agence pour être formé et être accompagné dans sa recherche de nouveaux partenaires.

Un ebook est également disponible pour les structures ou les personnes qui souhaitent se former à leur rythme tout en bénéficiant d’une assistance de la part de la société de communication sportive.

Un accompagnement sur la durée

L’agence Kinic, propose également une équipe dédiée à la recherche de partenariats, au service des clubs de la région. En effet, à l’exemple du Football Club de Chamalières, les clubs ont la possibilité d’avoir un accompagnement et une prise en charge partielle ou totale des aspects marketing et partenariat. De l’audit général à la signature d’un contrat en passant par la conception d’une plaquette commerciale, l’agence Kinic s’occupe de ses différents points et prospecte au cours de la saison, afin de trouver les bons partenaires pour les clubs.

Ce service est également disponible pour des événements particuliers ou même pour un sportif de haut niveau souhaitant trouver des financements pour progresser dans sa carrière, et ainsi pouvoir se concentrer beaucoup plus sur son activité sportive.

A l’heure actuelle, plusieurs clubs font confiance à l’agence Kinic et confient leurs dossiers commerciaux à notre équipe. Si vous aussi, vous souhaitez bénéficier d’un tel service, ou même profiter d’une formation personnalisée, nous vous invitons à nous contacter gratuitement dès maintenant.

Read more
Tour des Goodies

Tour des Goodies, une édition bougnate réussie

Non classé

Le samedi 15 et le dimanche 16 juin derniers, avait lieu l’édition bougnate du célèbre Tour des Goodies. Pour l’occasion, l’équipe de l’agence Kinic a apporté sa contribution et son savoir-faire en termes de communication audiovisuelle.

Le Tour des Goodies, ou comment vivre le Tour de France en l’espace d’un week-end.

5 équipes et plus de 26 participants s’étaient déplacés le week-end du 15 et 16 juin à La Bourboule, dans le département du Puy-de-Dôme, pour l’édition bougnate du Tour des Goodies. Le but de cette course, communément appelée par les organisateurs randonnée sportive, était de faire vivre l’esprit du Tour de France aux coureurs, dans des lieux mythiques où ils pourraient tester leurs limites.

Pour une meilleure coordination des équipes, les coureurs ont bénéficié de tenues confectionnées spécialement par les organisateurs, un élément important dans la pseudo-professionnalisation du peloton. Pour cette édition Bougnate, les coureurs étaient représentés par les équipes de Meero, Le Wagon, Aïna, Click&Boat et Digital Value.

Tour des GoodiesL’agence Kinic se met au cyclisme

Après avoir mis son savoir-faire en avant, à travers des sports comme le football, le handball ou même la boxe, l’agence Kinic a fait bénéficier cette fois-ci de ses compétences le monde du cyclisme. L’équipe de la société de communication spécialisée dans le sport, a couvert l’événement en réalisant photos et vidéos pendant les deux jours.

Le samedi était consacré à l’épreuve de contre la montre par équipe d’une distance de 40 km, tandis que le dimanche consistait en une course individuelle de plus de 90 km dans le Sancy. Tout au long du parcours, l’agence Kinic a mis son savoir-faire au service du cyclisme, en réalisant une captation multi-caméras et en utilisant des drones, sans oublier la prise de photos durant les différentes épreuves.

Le classement de l’édition bougnate du Tour des Goodies

La team Meero s’est positionnée première du classement général, avec un temps de 05:27:12, suivie par la team Aïna avec un temps de 05:51:00. Le Wagon s’est retrouvé en troisième position avec un temps de 06:45:18, tandis que la team Click&Boat a terminé sur un temps de 06:45:00 suivie de près par Digital Value avec 06:54:30.

Enfin, nous vous invitons à découvrir les classements complets.

L’agence Kinic a mis une nouvelle fois en avant tout son savoir-faire au service du sport. Si vous aussi, vous souhaitez faire appel à nos services ou même en en savoir plus sur nos différentes prestations, nous vous invitons à prendre contact avec notre équipe.

Read more
interviews de sportifs

Les interviews de sportifs sont-ils inutiles ?

Non classé

C’est devenu la routine, un élément indispensable à toute retransmission télévisée d’un évènement sportif, et pourtant tout le monde est d’accord pour dire que son intérêt est très limité. Les supporters comme les journalistes, tout comme les entraîneurs et les sportifs, il n’y en a pas un qui ne reconnaît pas l’absurdité d’interviewer les joueurs quelques secondes après la fin d’un match, pendant une partie ou durant une pause dans celle-ci. En général, on se retrouve avec des copier-coller de déclarations identiques et vides qui sont presque devenues des réflexes.

Beaucoup de bruit pour rien

Et dans le football, le sport le plus médiatique, certaines expressions reviennent à longueur de journées : « L’important, c’est les 3 points », « Il va falloir mieux faire », « L’équipe qui marquera en premier aura un avantage », et certaines phrases tournent bien souvent au ridicule : « Pour gagner, on va devoir mieux défendre et mieux attaquer », « On n’a pas bien joué, donc on a perdu ». Et pourtant, au coup de sifflet final, Paganelli et consorts se jettent sur les joueurs encore transpirants pour leur poser des questions elles-aussi toujours identiques, ce qui laisse peu de place aux joueurs pour innover de toute façon.

Un autre élément terrible de ce genre d’interviews est la langue de bois, qui se pratique surtout chez les entraîneurs, dans le but de ne provoquer aucun remous tant tout ce qu’ils peuvent dire peut prendre rapidement des proportions insensées. Des éloges de l’autre équipe au refus du statut de favori, de l’absence d’annonce d’objectifs précis à la réticence à critiquer tel ou tel joueur suite à une mauvaise performance, les interviews des entraineurs, pourtant réalisés bien plus en amont ou en aval des parties, ont souvent l’air d’un jeu du chat et de la souris entre journalistes et coaches, et c’est un exercice important à maîtriser pour les deux parties.

Mais tout n’est pas à jeter

Alors pourquoi s’acharner ? Pourquoi tant de répliques absconses à des questions idiotes ? Pourquoi tant d’heures d’échanges insipides et d’attentats à la grammaire ? Parce que, de temps en temps, par une déclaration inattendue, une réaction à chaud ou un raisonnement éclairé, les sportifs arrivent parfois à nous surprendre et nous faire voir leur sport d’une autre manière. Que ce soient les scènes de joie dans les vestiaires après une grande victoire, les saines colères des entraîneurs contre un groupe désuni, les remerciements sincères des joueurs de tennis au public après un tournoi émouvant, le sport regorge encore de petits moments ainsi où l’Homme prend le dessus sur l’athlète, et où l’on peut alors se sentir plus proche de ces héros pas comme les autres.

Un très bon exemple actuel se nomme Killian Mbappé. Le joueur de 20 ans ne fait pas qu’affoler les compteurs en Ligue 1 et battre tous les records de précocité, faisant partie des buteurs du championnat à chaque journée ou presque, mais il a aussi souvent impressionné par ses déclarations d’avant-match et d’après-match, à la fois pleine de maturité et de contrôle mais aussi d’une réelle vision et passion du jeu qui fait plaisir à voir pour un gamin éduqué mais non formaté.

Un juste équilibre encore à trouver

Attention toutefois à ne pas aller trop loin dans la recherche de scoops et de réactions à-vif que les sportifs regrettent souvent très vite quelques heures plus tard via leurs comptes Twitter, à part leurs critiques envers le corps arbitral. Le point de non-retour a peut-être été atteint en août dernier, quand un gardien de but a répondu aux questions d’un journaliste en plein match, via une oreillette, alors qu’il se trouvait encore sur le terrain. Certes ce n’était qu’un match amical entre les Stars de la MLS aux États-Unis et la Juventus de Turin, mais cela pourrait augurer une ère où les interviews deviendront plus importants que le sport lui-même.

Si la plupart des entretiens sportifs sont peu intéressants et surtout bien trop nombreux, même si certains sports comme le cyclisme ou le tennis savent se retenir, ils ont le mérite parfois de nous faire découvrir un côté sinon invisible du sport de haut niveau et même, à de rares occasions, de nous faire vivre des moments de grâce, notamment lors des Jeux Olympiques où des athlètes talentueux mais rarement sous le feu des projecteurs se livrent de manière bien plus belle et entière que les basketteurs ou footballeurs aux propos vus et revus.

Read more
attirer des partenaires

Une solution pour attirer des partenaires au sein de son club

Non classé

La recherche de partenaires est le plus grand obstacle des associations sportives alors qu’il s’agit d’une manne financière loin d’être négligeable. Pour pallier à cette difficulté, l’agence Kinic propose une solution concrète pour attirer de nouveaux partenaires.

Augmenter les finances de son club en 2019.

Depuis plusieurs années, de plus en plus de structures associatives rencontrent des problèmes de trésorerie. Cela est dû en grande partie aux baisses des subventions accordées par l’État et / ou les collectivités et des dons des particuliers pour les associations.

Quelle solution pour son club ? L’une des principales est d’augmenter considérablement le nombre de sponsors ou de mécènes afin de combler le déficit.

Pour cela, l’agence Kinic, société de communication et de marketing sportif, propose un pack complet de formation pour apprendre à bien démarcher les entreprises, où elle donne toutes les clefs pour augmenter de manière conséquente le nombre de partenariats réalisés, en seulement quelques mois.

« C’est suite à une expérience au sein de nombreuses associations sportives, mais également en dispensant des formations au sein du CDOS (Comité Olympique et Sportif) du Puy-de-Dôme, que j’ai eu l’idée de créer une telle solution pour venir en aide aux différentes structures »

dit Allan Kinic, un pack, qui a demandé plusieurs mois de travail à son créateur.

Un pack complet pour réussir ses démarches.

Par son contenu, ce pack devrait devenir très vite une solution indispensable pour les associations.

À l’intérieur, on peut y retrouver :

  • un Ebook de 30 pages, mis à jour régulièrement, qui apporte des solutions aux différentes problématiques des structures ;
  • une boite à outils composée de plusieurs documents à télécharger et notamment des contrats types pour réaliser partenariat, mécénat … un reçu pour des dons ;
  • et enfin, un accompagnement d’1 h 30 afin de pouvoir bénéficier d’un véritable suivi et de la mise en place d’une stratégie pour accroire son nombre de sponsors et de mécènes.

Ce pack complet permet aux clubs de pouvoir bénéficier d’une véritable aide, qu’ils ne trouvaient nulle part ailleurs, auparavant.

« Notre pack commence à recevoir de nombreux avis et messages d’encouragement de la part de structures ayant suivi à la lettre nos indications et qui ont en quelques semaines, trouvé de nouveaux partenaires »

souligne Allan.

La commission de partenariat, élément essentiel au sein d’un club.

Pour qu’un club avance dans le bon sens et bénéficie d’une augmentation plus significative de ses partenaires, il doit être bien structuré en interne et doit comprendre la présence d’une commission de partenariat. Cette commission composée de 3 ou 4 personnes au minimum aura pour mission de mettre en place de multiples actions qui amélioreront la recherche de sponsors et mécènes.

« Il n’est pas forcement nécessaire d’exercer un métier de commercial pour faire sa recherche de partenariat, évidemment si c’est le cas, c’est un plus, mais il faut surtout de l’organisation et de la motivation »

indique Allan Kinic.

Pour en savoir plus sur le pack « Les clefs pour réussir sa recherche de sponsoring », nous vous invitons à vous rendre sur la page dédiée qui propose une offre de lancement à moins de 30 euros.

Read more
presse

Les clés pour que la presse parle de vous

Non classé

Quand on lance un projet sportif, il est intéressant de mettre en place et d’entretenir une relation solide avec la presse qui parlera de vos activités, et par conséquent vous aidera à mettre en valeur votre image. Voici les clés à prendre en compte pour que la presse parle de vous.

Organiser un « super » événement 

Pour attirer les journalistes, il faut leur amener une bonne raison de parler de vous, c’est logique !

Organiser un événement est un prétexte qui vous permettra de vous mettre plus facilement en contact avec des journalistes. Il peut s’agir du lancement d’une nouvelle saison, d’une journée portes ouvertes, une présentation de joueurs, d’un atelier-découverte … 

L’événement est la « carotte » qui donnera envie aux journalistes de parler de vous. 

Avoir un communiqué de presse intelligemment rédigé !

Une fois que votre évènement est fin prêt, il est temps de contacter les journalistes. Pour cela, il est important de les sensibiliser avec un communiqué bien tourné et longuement réfléchi. Il faut également bien respecter le planning afin de commencer les actions ni trop tôt, ni trop tard.

Le communiqué de presse est un document qui a pour but d’informer le journaliste de la tenue de votre événement. L’idéal est donc d’écrire un texte sur un ton qui paraitra neutre et détaché, mais dont les mots auront été soigneusement choisis afin d’inciter la presse à parler de vous. 

Identifier la liste des journalistes

Il est important de privilégier la qualité à la quantité. Pas besoin de contacter tous les journalistes de France, privilégiez plutôt ceux qui seront intéressants pour parler de votre projet. 

Il est conseillé de bien prendre son temps lors de la définition des journalistes à contacter. 

Recherchez les derniers articles qu’ils ont écrits et vérifiez le style et le ton qu’ils utilisent afin de bien préparer vos relances téléphoniques et d’adapter le message que vous souhaitez faire passer.

Relancer les journalistes les plus pertinents 

Pour booster votre visibilité et suivre les retombées, il est préférable de relancer uniquement les journalistes les plus pertinents. Pour cela, l’idéal est de sélectionner les 10 meilleurs avant d’effectuer vos relances. 

Adopter la bonne approche ! 

Les journalistes sont toujours pressés, vous devez donc être bref ! 

Le titre de votre communiqué de presse doit être court et le contenu convaincant. Si vous décidez de contacter les journalistes par mail, il est recommandé d’envoyer des photos pertinentes ou même des vidéos.

Le taux de conversion des emails est souvent bas, d’où l’importance de relancer les journalistes par téléphone. 

Le bon porte-parole pour séduire un journaliste 

Pour convaincre la presse de parler de votre projet, il est nécessaire de bien choisir son porte-parole. Il s’agit d’une personne qui maîtrise tous les points liés à la structure sportive. Souvent, c’est le président ou le responsable communication qui assurera cette mission. 

Il est également possible d’engager une agence de relations presse qui prendra en charge toutes les tâches et qui saura mettre en place la meilleure stratégie permettant de contacter les journalistes et les convaincre de parler de votre projet. 

Enfin, il est possible de faire passer votre message par l’intermédiaire d’influenceurs qui vous aideront à atteindre votre objectif, convaincre la presse de parler de vous. 

Read more

Comprendre les bouleversements dans le monde du tennis

Non classé

Quel héritage pour Federer ?

Tout allait bien, ou du moins tout semblait bien aller. Le tennis vivait ses plus belles heures de gloire avec les inattendues renaissances de Roger Federer et Rafael Nadal en 2017, puis celle de Novak Djokovic en 2018, les trois plus grands joueurs du vingt-et-unième siècle que l’on avait pensé un temps fini pour le tennis. Andy Murray et Stan Wawrinka voulaient connaître le même retour en 2019, et la nouvelle génération commençait enfin à poindre le bout de son nez avec Dominic Thiem et Alexander Zverev.

Côté français, même si les résultats en tournois laissaient à désirer, la victoire l’an dernier en Coupe Davis de l’équipe du magicien Noah avait redonné le sourire à une maison bleue vieillissante et aux Quatre Mousquetaires (Tsonga, Monfils, Simon, Gasquet) enfin titrés collectivement. Pourtant, en 2019, tout va changer dans le tennis masculin, car l’on ne sait pas encore si la révolution qui va toucher l’ATP va bientôt suivre du côté des femmes, même si cela paraît fort probable après l’annonce des premiers changements qui toucheront la Fed Cup en 2019.

Un divorce au plus haut qui fait mal au plus bas

Mais le vrai bouleversement est ailleurs, avec la mort pure et simple de la Coupe Davis, pour des raisons qui ont bien du mal à passer, surtout dans le clan français, qui s’est révélé être le pays le plus attaché à l’ancienne formule, même si la Fédération Française de Tennis a donné douze voix en faveur de la réforme contestée, malgré les désaveux publics des joueurs et du coach de l’équipe de Coupe Davis. Ce désaccord au sein de la maison tricolore traduit en fait une fracture bien plus profonde dans le monde du tennis en général, avec la mésentente entre les deux instances responsables du tennis dans le monde, l’ITF et l’ATP.

De son côté, l’ATP, qui représente les joueurs, avaient annoncé il y a longtemps déjà, sous l’impulsion de Roger Federer notamment, la création d’une véritable Coupe du Monde de Tennis, bâtie plutôt sur le modèle du football, c’est-à-dire sur une période de courte durée et dans un pays unique, sans pour autant remettre en cause le principe de la Coupe Davis. La date officielle dévoilée à l’époque était début Janvier 2020, en Australie. Cette compétition, bien que non-amicale puisqu’elle permettrait de remporter des points ATP, ce qui n’est pas le cas de la Coupe Davis actuelle, se déroulerait donc en tout début de saison, dans la zone géographique où se déroule la plupart des tournois du moment, et avant l’Open d’Australie donc.

Quand la finance prend le pas sur le sport

Déjà, certaines voix s’étaient un peu élevées pour se demander le véritable intérêt d’un tel tournoi, mais l’idée avait été dans son ensemble plutôt acceptée. On était en tout cas bien loin du tollé provoqué par la proposition de l’ITF, qui elle représente les fédérations, quelques mois plus tard. Une compétition en novembre ou septembre, donc quand les organismes des joueurs sont déjà bien entamés, et avec de nouveau l’idée d’un lieu unique et d’une courte période, pour satisfaire les marchés asiatiques. Mais sans avoir le soutien des joueurs de tennis, c’est ironiquement grâce à l’appui d’un joueur… De football, le Barcelonais Piqué, que le vote a été entériné et accepté par toutes les fédérations du monde en août dernier, proclamant par là-même la Coupe Davis à mort.

Shakira ne lui suffit pas…

En effet, il s’agit de l’actuel défenseur du Barça et d’un groupe d’investissements nommé Kosmos qui ont poussé pour faire passer cette réforme, dont l’objectif uniquement financier ne trompe personne, et surtout pas les joueurs français qui, eux, disputeront en novembre la finale de l’ultime vraie Coupe Davis, face à la Croatie, où ils seront favoris selon les spécialistes du tennis pour être la dernière équipe de l’histoire à soulever le trophée.

L’an prochain, avec les nouveaux affrontements entre Federer, Nadal, Djokovic qui nous régalent depuis plus de 10 ans, auraient pu s’annoncer comme une formidable année tennistique, mais des enjeux personnels et financiers d’acteurs étrangers à la petite balle jaune sont en passe de tout gâcher. Il y a fort à croire que le tennis ne sortira pas grandi des épreuves qui l’attend.

Read more

Le VBCC en mode reconquête, avec 2021 dans le viseur

Non classé

Les bonnes nouvelles se sont enchaînées pour le Volley Ball Club de Chamalières ces derniers jours. Entre son maintien, le renouvellement de partenariats, un projet ambitieux… Ne restera plus qu’à réussir sportivement sur les terrains de LAF lors de la saison 2018-2019.

Un maintien assuré pour le VBCC

C’était la question que tout le monde se posait du côté de Chamalières. Le VBCC allait-il se maintenir en Ligue A féminine de volley pour la prochaine saison ? Arrivées bonnes dernières en fin de saison régulière, c’est un coup du sort qui a fait qu’elles se sont maintenues. Pour être plus précis, elles ont d’abord bénéficié du passage à un championnat de 12 à 14 équipes. Ensuite, la Direction Nationale d’Aide et de Contrôle de Gestion (DNACG) et la Ligue Nationale de Volley (LNV) ont tranché. Entre l’équilibre financier de Chamalières et les dettes d’Évreux, la décision est tombée. Relégué administrativement et à sa demande, la club de l’Eure a permis le maintien des Panthères. Un soulagement pour tout le club. Il faudra tout de même afficher un meilleur visage que la saison achevée. Avec 4 petites victoires en 22 rencontres, le bilan est plutôt mitigé. Mais les ambitions sont grandes.

Renouvellement du partenariat entre le VBCC et le Crédit Mutuel Massif Central

Le club officialisait son maintien le jeudi 21 juin. Et ce en direct de l’espace Renan du Crédit Mutuel du Massif Central. Après cette bonne nouvelle, Mylène Toubani-Bardet, présidente du VBCC, et Frédéric Ranchon, président du Crédit Mutuel, signaient une nouvelle convention de partenariat. Ainsi, le logo de la banque mutualiste continuera de s’afficher en bonne position sur la face avant du maillot des joueuses, entre autre. C’est un partenariat gagnant/gagnant qui perdure depuis maintenant quatre saisons, et qui est bien parti pour durer. Depuis 2015, l’agence de communication Kinic est, au même titre que le Crédit Mutuel, partenaire des Panthères. Ainsi, et dans les semaines à venir, les deux partis vont renouveler leur confiance mutuelle l’un envers l’autre. Ainsi, Kinic continuera d’assurer la communication du club, afin de l’aider dans ses différentes démarches de communication. Seulement, et comme le rappelle Mylène Toubani-Bardet, le club aurait besoin d’encore plus de partenaires pour mener à bien ses objectifs.

Les Panthères comptent bien apposer leur griffe durablement

Malgré des moyens limités, le club n’en reste pas moins très ambitieux. La présidente du club semblait émue mais surtout très motivée à l’idée d’attaquer la prochaine saison en Ligue A. Elle dévoilait par la même occasion le projet « VBCC 2021 ». Démontrant une fois de plus que le club travaille très dur pour évoluer et se pérenniser. Sur 3 ans, le but du VBCC sera donc de faire de la formation le pilier de son projet. L’autre point important selon le club, c’est d’effectuer un bon recrutement. Allier des joueuses expérimentées aux jeunes pousses de la formation, serait-ce la clé de la réussite ? En plus, développer le « volley assis » est un autre point essentiel dans le projet. Le VBCC pourra toujours compter sur l’agence Kinic pour l’aide à aller plus haut. Tout comme le Crédit Mutuel du Massif Central, qui est son partenaire majeur.

Read more
Kinic Solution Sport Silver

Silver et les prédictions de la mascotte de Kinic

Non classé

La saison sportive est terminée, mais avec la Coupe du Monde, la prolongation est garantie. L’agence Kinic ne déroge pas à la règle et suit assidument la grande fête du football en Russie. En plus de ça, Silver, notre mascotte, s’essaie aux pronostics. Avec, pour le moment, un 100% de réussite.

Votre agence sportive et Silver ne ratent pas la Coupe du Monde

Pis, nous en sommes acteurs. Grâce à Silver, notre mascotte. Si vous n’avez pas encore vu ses pronostics, nous vous invitons dès à présent sur nos pages Facebook et Twitter. Le husky Sibérien, à l’heure ou nous mettons sous ligne, en est à du 100% de réussite. Son dernier pronostic, qui voyait la Belgique l’emporter sur le Panama, s’est bien réalisé. Ce qui porte son total à sept prévisions de justes sur sept. Étonnant non ? Qui aurait parié, en début de compétition, que la Suisse accrocherait le Brésil de Neymar ? Qui aurait cru capable les Verdes Mexicains de battre les champions du monde en titre Allemands ? Peu de monde. Et pourtant, notre mascotte de 6 ans a avancé ces deux résultats sans hésitation. Ainsi, comme l’explique le site Street N’Sports, Silver est en passe de succéder à Paul le poulpe. Il est moins médiatisé que ses confrères Newton d’Eurosport ou Achille le Russe. Mais il est pour l’instant sur une série d’invincibilité en terme de pronostics assez impressionnante.

Kinic, des services niveau Coupe du Monde

A l’image de notre jeune mascotte, nos services sont de qualité. Effectivement, vous pouvez retrouver dès à présent sur notre site Kinic Sport nos différents « packs », adaptés aux besoins de chacun. Pour les clubs, nous proposons un suivi complet sur toute la saison. Le tout afin d’améliorer votre image globale. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Pack Club. Vous avez besoin de relayer un événement ? Notre dispositif, digne d’une coupe du monde, vous assure la meilleure visibilité. Affiches, couverture photos et vidéos de l’événement, relai médiatique complet… Si vous êtes intéressés, consultez le Pack Événement. Enfin, si vous êtes sportif de haut niveau, jouez là comme Ronaldo ou Neymar. Faites-vous accompagner comme il se doit. Nous communiquons pour vous et à votre image. Nous améliorons votre notoriété et gérons vos relations avec vos partenaires et les médias, par exemple. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Pack Team Kinic.

 

Read more