Le VBCC en mode reconquête, avec 2021 dans le viseur

Non classé

Les bonnes nouvelles se sont enchaînées pour le Volley Ball Club de Chamalières ces derniers jours. Entre son maintien, le renouvellement de partenariats, un projet ambitieux… Ne restera plus qu’à réussir sportivement sur les terrains de LAF lors de la saison 2018-2019.

Un maintien assuré pour le VBCC

C’était la question que tout le monde se posait du côté de Chamalières. Le VBCC allait-il se maintenir en Ligue A féminine de volley pour la prochaine saison ? Arrivées bonnes dernières en fin de saison régulière, c’est un coup du sort qui a fait qu’elles se sont maintenues. Pour être plus précis, elles ont d’abord bénéficié du passage à un championnat de 12 à 14 équipes. Ensuite, la Direction Nationale d’Aide et de Contrôle de Gestion (DNACG) et la Ligue Nationale de Volley (LNV) ont tranché. Entre l’équilibre financier de Chamalières et les dettes d’Évreux, la décision est tombée. Relégué administrativement et à sa demande, la club de l’Eure a permis le maintien des Panthères. Un soulagement pour tout le club. Il faudra tout de même afficher un meilleur visage que la saison achevée. Avec 4 petites victoires en 22 rencontres, le bilan est plutôt mitigé. Mais les ambitions sont grandes.

Renouvellement du partenariat entre le VBCC et le Crédit Mutuel Massif Central

Le club officialisait son maintien le jeudi 21 juin. Et ce en direct de l’espace Renan du Crédit Mutuel du Massif Central. Après cette bonne nouvelle, Mylène Toubani-Bardet, présidente du VBCC, et Frédéric Ranchon, président du Crédit Mutuel, signaient une nouvelle convention de partenariat. Ainsi, le logo de la banque mutualiste continuera de s’afficher en bonne position sur la face avant du maillot des joueuses, entre autre. C’est un partenariat gagnant/gagnant qui perdure depuis maintenant quatre saisons, et qui est bien parti pour durer. Depuis 2015, l’agence de communication Kinic est, au même titre que le Crédit Mutuel, partenaire des Panthères. Ainsi, et dans les semaines à venir, les deux partis vont renouveler leur confiance mutuelle l’un envers l’autre. Ainsi, Kinic continuera d’assurer la communication du club, afin de l’aider dans ses différentes démarches de communication. Seulement, et comme le rappelle Mylène Toubani-Bardet, le club aurait besoin d’encore plus de partenaires pour mener à bien ses objectifs.

Les Panthères comptent bien apposer leur griffe durablement

Malgré des moyens limités, le club n’en reste pas moins très ambitieux. La présidente du club semblait émue mais surtout très motivée à l’idée d’attaquer la prochaine saison en Ligue A. Elle dévoilait par la même occasion le projet “VBCC 2021”. Démontrant une fois de plus que le club travaille très dur pour évoluer et se pérenniser. Sur 3 ans, le but du VBCC sera donc de faire de la formation le pilier de son projet. L’autre point important selon le club, c’est d’effectuer un bon recrutement. Allier des joueuses expérimentées aux jeunes pousses de la formation, serait-ce la clé de la réussite ? En plus, développer le “volley assis” est un autre point essentiel dans le projet. Le VBCC pourra toujours compter sur l’agence Kinic pour l’aide à aller plus haut. Tout comme le Crédit Mutuel du Massif Central, qui est son partenaire majeur.

Poster un commentaire