Covid-19 : Les nouvelles mesures liées au sport par zone d’incidence

Covid-19

La France a récemment enregistré près de 10 000 cas testés positifs au coronavirus en une seule journée, le nombre le plus élevé depuis le début de la pandémie. Ce pic, de plus en plus inquiétant, a contraint le gouvernement à prendre de nouvelles mesures en vue d’endiguer la diffusion du virus de la covid-19 dans toutes les strates de la société. Ainsi, le sport qui embrase de plus en plus de public, n’est pas épargné par ces mesures fortes. A travers un communiqué de presse, le ministère chargé des sports a publié, le vendredi 25 septembre dernier, l’essentiel des nouvelles mesures liées au monde du sport par zone d’incidence.

Les principales mesures pour le sport

Dans la matinée du vendredi 25 septembre dernier, le ministre des sports Roxana MARACINEANU a rencontré l’ensemble des têtes de réseaux du monde du sport (mouvements sportifs, collectivités, milieu économique, établissements). L’objectif était de discuter de nouvelles restrictions en vue de contenir la nouvelle ampleur que prend la pandémie du nouveau coronavirus. Au terme de la réunion, plusieurs mesures liées au sport ont été publiées par le Secrétariat de Presse du Cabinet de la Ministre dont voici l’essentiel des principales rentrées en vigueur le samedi 26 septembre 2020, en particulier dans les trois zones où le virus circule activement.

1- Mesures liées au sport dans la zone d’alerte

Comprenant 53 départements, la zone d’alerte désigne les lieux où ont été enregistrés plus de 50 nouveaux cas de Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans cette zone, les principales mesures sont : 

  • Les manifestations sportives sur espace public peuvent être supérieures à 10 personnes, sur déclaration du préfet ;
  • Les jauges peuvent s’étendre jusqu’à un maximum de 5 000 personnes, sauf restriction du préfet.

2- La zone d’alerte renforcée Covid-19

Sont déclarées zones d’alerte renforcée, les lieux comptabilisant plus de 150 cas positifs au covid-19 pour 100 000 habitants et 50 cas pour 100 000 personnes âgées. Ces zones sont Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Montpellier, Nice, Paris et les départements de la petite couronne, Rennes, Rouen, Saint-Étienne et Toulouse. Ainsi, les nouvelles mesures concernant cette zone d’alerte renforcée, se déclinent comme suit :

  • L’accès aux établissements du Ministère INSEP, CREPS et écoles nationales est uniquement autorisé aux résidents ; 
  • La pratique du sport associatif en espaces clos et couverts (ERP de type X) est uniquement autorisée aux pratiquants ; 
  • L’accès aux piscines couvertes est autorisé sauf restriction décidée par le préfet en concertation avec les élus locaux. Cependant, les piscines restent accessibles aux sportifs pro/SHN/ stagiaires/scolaires, universitaires/ mineurs ;
  • Les manifestations sportives sur espace public sont réduites à maximum 10 personnes ;
  • Les jauges peuvent s’étendre à maximum 1 000 personnes sauf restriction décidée par le préfet.

3- La zone d’alerte maximale

A ce jour, deux départements ont été déclarés zones d’alerte maximale. Il s’agit, de la métropole d’Aix-Marseille et de la Guadeloupe, où le taux d’incidence est de plus 250 nouveaux cas pour 100 000 habitants, 100 nouveaux cas pour 100 000 habitants chez les personnes âgées et 30% de patients Covid-19 dans les services de réanimation. Ainsi, pour ces zones d’alerte maximale, les nouvelles mesures liées au sport sont sensiblement pareilles à celles de la zone d’alerte renforcée. 

  • Les manifestations sportives sont exclusivement réduites à 10 personnes ;
  • Les jauges s’étendent à maximum 1 000 personnes, sauf restriction décidée par le préfet ;
  • La vie associative se résume désormais au format dématérialisé, ou au télétravail, ou encore dans des ERP ouverts ;
  • Le sport associatif en établissements de plein air (Entraînement/compétitions) est autorisé.

Pour rappel, ces nouvelles restrictions dureront 15 jours.

 


INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWLETTER

Poster un commentaire