Karaté : l’équipement a-t-il un impact sur la performance ?

Gestion de club

À mesure qu’ils évoluent, les pratiquants du karaté sont de plus en plus exigeants avec les équipementiers dans le choix de leur matériel. L’exemple le plus frappant est celui des kimonos, que l’on veut plus larges ou légers. Il faut croire que la performance d’un karatéka ne dépend pas seulement de son savoir-faire. Le matériel y contribue aussi.

Le karategi, le confort de l’équipement pour la performance

La coupe du karategi, la longueur des manches de la veste et celle du pantalon sont autant de paramètres qui influent sur le choix des karatékas aujourd’hui. L’explication est très simple : un équipement aéré, comme ceux de la marque Karategi Hayate de Tozando, avec un tissu respirant, assure confort et efficacité gestuelle pour la performance du pratiquant. Il est donc nécessaire de se rapprocher de professionnel afin de disposer d’un équipement de qualité.

En combat ou en démonstration, la maîtrise des mouvements peut être troublée par un karategi inconfortable. Lionel Froidure, documentariste dans le karaté, confirme cette importance d’avoir un bon karategi. Il ressort de ses propos qu’une bonne tenue claquante montre la technicité du pratiquant.

Le choix du kimono de karaté en fonction du type de prestation affirme qu’il y a bien un lien entre l’équipement et la performance de l’athlète. Les karategi dédiés aux démonstrations (kata) sont lourds et claquants. Ils sont conçus avec des tissus assez épais. À l’opposé, les kimonos de combat (kumite) sont légers, pour un besoin de rapidité.

L’usage des équipements de protection

Une large variété d’équipements de protection a été introduite dans le karaté pour éviter des blessures graves aux pratiquants :

  • Coquilles,
  • protège-tibia et protège-pied,
  • plastron,
  • protège-poitrine,
  • gants, etc.

Tous ces équipements peuvent faire partie de la tenue d’un karatéka. Ils ont bien sûr un certain poids. Et le poids a indéniablement un impact sur le mouvement. Le plus grand motif de malaise reste le manque de confort qu’un pratiquant peut ressentir dans une coquille ou un plastron. Voilà pourquoi les équipementiers s’engagent à fournir des outils garantissant légèreté et confort.

équipement karaté performance

Le tatami, équipement essentiel pour une bonne performance

Un footballeur a besoin d’une bonne pelouse, pour bien jouer. Pour le karatéka, il faut un bon tatami. Bien qu’il ne soit pas sur son corps comme le kimono ou les équipements de protection, le tatami joue sur la performance de l’athlète.

À juste titre, les finitions des tatamis intègrent un antidérapant qui évite les glissades lors d’un combat ou d’une démonstration. La pratique des arts martiaux en général fait appel à une succession de mouvements vifs, qui demandent aux pratiquants d’avoir des appuis solides.

Le tatami doit aussi être assez souple pour ne pas causer des ampoules à l’intérieur des pieds des athlètes. Le karaté étant un sport qui se pratique les pieds nus, l’intérieur du pied du karatéka est exposé aux blessures, surtout à cause de l’antidérapant. Si les précautions ne sont pas prises, ce point peut être perturbant lors d’une prestation.

L’équipement et la préparation de l’athlète

Une période d’entraînement précède l’évaluation d’un karatéka. Bien sûr, cette préparation dépend de la qualité de son maître. Mais l’enseignement de ce dernier peut être affecté par des équipements inadéquats, dans un sport qui se modernise sans cesse.

Ce qui fait un dojo moderne, c’est la qualité de ses équipements. Que ce soit les pattes d’ours, les sacs de frappes, ou encore les planches de casse, tatami, ces équipements assurent une bonne préparation à un pratiquant de karaté. Il est donc essentiel de disposer d’un équipement de qualité grâce à des sites spécialisés afin de réaliser un bon combat ou une belle démonstration.

CEO à | 0778265083 | [email protected]inic.fr | Site Web | Plus de publications

Allan Kinic est le fondateur de l'agence Kinic. Expert en communication et marketing sportif, il anime régulièrement des formations et des conférences sur le sujet. Il accompagne les clubs, ligues et fédérations depuis de nombreuses années.

Poster un commentaire